Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 11:54

 

 

RCA militaire en RCA PierreHoltz

 

 

 

Par RFI samedi 27 novembre 2010

Le gouvernement et l'armée centrafricains ont annoncé le 26 novembre avoir repris la ville de Birao occupée depuis mercredi par la rébellion de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP). « Actuellement nous pouvons confirmer que l'armée a mis en déroute les rebelles », a déclaré une source du haut commandement militaire. De son côté la CPJP affirme toujours tenir la ville.

Qui tient Birao la principale ville du nord-est de la Centrafrique ? La ville est tombée aux mains des rebelles de la CPJP (Convention des patriotes pour la justice et la paix) le 24 novembre, au terme de combats avec les militaires. Le haut commandement militaire reconnaît quatre morts dans ses rangs ainsi que des prisonniers. Dans la soirée du 26 novembre, le gouvernement et l'armée centrafricains ont annoncé avoir repris la ville. Fidèle Ngouandjika, porte-parole du gouvernement centrafricain admet à mots à peine voilés l'intervention de l'aviation du Tchad affirme au micro de RFI que la situation est sous contrôle.

Fidèle Ngouandjika : Birao est sous contrôle des forces centrafricaines. Depuis le 25 novembre à partir de 16 h, on a infligé une petite leçon d’avertissement aux rebelles de la CPJP de Abdoulaye Issène.

RFI : La CPJP parle de bombardements subis par leurs positions.

FN : C’est tout à fait cela. Nous leur tendons la main pour un dialogue, pour une négociation autour d’une table : négociations pour la paix. Il faut que ces rebelles se ressaisissent, cessent les hostilités, et cessent de terroriser la population de la Vakaga (chef-lieu de Birao).

RFI : Est-t-il vrai que ce bombardement a été effectué par l’aviation militaire tchadienne ?

FN : Nous sommes au sein de la Cemac (Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale). Et, aucun pays de la Cemac ne tolèrera ces actes terroristes dans son espace.

Aucune source indépendante ne confirme pour le moment que Birao ait été reprise. Ces informations, la CPJP les dément formellement en tout cas. Le groupe rebelle reconnaît néanmoins qu'il y a eu des bombardements aériens de l'armée tchadienne aux alentours de la ville, car Bangui a demandé au président tchadien de lui prêter main forte.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers