Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 02:50




 

Source: Voice of America (VOA)

Date: 02 déc 2009


Après les avoir chassés de l'Ouganda et en les poursuivant à travers la République démocratique du Congo, les troupes gouvernementales ougandaises combattent maintenant le les rebelles de l'Armée de résistance du Seigneur en République centrafricaine.

Les attaques des rebelles ougandais en République centrafricaine ont entraîne des pénuries alimentaires puisque les agriculteurs locaux sont chassés de leurs terres.

Ces rebelles tendent occasionnellement des embuscades sur la route qui longe la frontière sud avec le Congo. Mais ils passent la plupart du temps dans les villages pour effectuer des raids afin de s’approvisionner en fournitures et denrées alimentaires. Et cela entraîne le déplacement  des populations locales.

«Les gens ne sont plus en mesure de travailler dans les champs. Ils sont dans la brousse pour fuir la LRA, Lord's Resistance Army. Ils ne savent pas d’autre part quand ils seront en mesure de retourner chez eux", a déclaré Sitta Kai-Kai qui dirige les opérations du Programme alimentaire mondial de l'ONU en République centrafricaine.

Elle dit que les provinces du sud du pays sont traditionnellement parmi celles qui connaissent le plus la sécurité alimentaire. Mais avec l'incursion des rebelles, le PAM nourrit actuellement plus de deux mille civils déplacés dans le village de Zémio, 1.000 kilomètres de la capitale Bangui.

"Elle a compliqué la situation, non seulement pour la population locale, mais aussi pour le gouvernement et pour nous tous. Jusqu'à cette année, nous ne pensions pas que nous allions nourrir ces personnes avec de l'aide alimentaire, dit-elle.

Parce que les troupes gouvernementales sont engagés dans une rébellion le long de la frontière nord avec le Tchad, Kai-Kai dit que les convois humanitaires dans le sud-est sont limités par le nombre de soldats disponibles pour les protéger.

Alors que les troupes ougandaises sont actives pour répondre aux embuscades des rebelles, ils sont trop peu nombreux pour empêcher les villages locaux d'être attaqués par des rebelles affamés.

«Ils ont faim. Ils viennent piller, puis retourner dans la brousse. Et la population locale, ne sachant pas où ils sont, ils vivent dans la peur constante", dit-Sitta Kai-Kai.

The Lord's Resistance Army a commencé en 1987 en Ouganda du nord et du sud du Soudan. Il est accusé de violations massives de droits humains, y compris des assassinats, des mutilations, des enlèvements, l'esclavage sexuel et l'enrôlement d'enfants soldats.

Son chef, Joseph Kony, est recherché par la Cour pénale internationale. Les responsables de l'armée ougandaise pense que Kony se cache actuellement en République centrafricaine.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation