Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 15:15

 

 

Paulette-Guillois-et-Alain-Fidele-Kolongato.jpg

 

 

Entretien

Ouest France mardi 04 mai 2010

Alain Fidèle Kolongato, fonctionnaire au ministère des mines à Bria.

Paulette Guillois, présidente de l'association les Amis de Bria, a organisé vendredi soir une soirée destinée à recueillir des fonds pour continuer l'aide entreprise à l'hôpital et auprès des enfants de la rue de ce village de Centrafrique. Au cours de ce repas-spectacle, suivi par plus de 250 personnes et organisé avec la participation de Retraite active et la Ronde européenne, chacun a pu apprécier le spectacle de Pincés de Scène, des compagnons des Terroirs d'Anjou et de Keur-Couleur Gospel. Alain Fidèle Kolongato, actuellement en stage à Paris, était présent.

Que vous apporte l'aide des Amis de Bria ?

Pour nous, c'est une richesse, un trésor. Cette contribution nous aide à sauver des vies. Les mots me manquent pour dire tout ce que fait Paulette pour l'hôpital de Bria.

Concrètement qu'a réalisé l'association ?

Depuis le début, elle s'est investie dans l'hôpital et au fil des années, elle nous a fait venir de France une ambulance, des ordinateurs, des appareils de radiologie et d'échographie. Nous ne sommes plus obligés d'effectuer les 600 km qui nous séparent de la capitale Bangui.

Son action se limite donc à l'hôpital ?

Non pas du tout, elle travaille aussi en lien avec la municipalité pour des aides ponctuelles et elle s'occupe aussi personnellement de plus d'une centaine d'enfants des rues à qui elle donne un repas minimum par semaine. Sans cela ces enfants n'auraient rien et beaucoup mourraient.

Quelles sont ses prochaines actions ?

Paulette revient nous voir en septembre prochain pour six mois et elle compte pouvoir installer des panneaux solaires sur l'hôpital, car l'électricité est souvent coupée, occasionnant d'importants problèmes.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans FRANCE