Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 01:36

 

 

 

Djotodia et Bozizé à Lbv

 


Bangui, 05 mars 2013 (CAP) – Afin d’y recevoir des soins que son état de santé nécessite, le Vice-Premier Ministre chargé de la Défense du GUNT Michel DJOTODIA AM NONDROKO a été évacué en fin de semaine dernière à bord d’un avion affrété par la CEEAC au Gabon où il a été admis à l’Hôpital militaire de Libreville.


« Il s’agit d’un problème neurologique » a confié au téléphone une source proche du président de Séléka, qui a requis l’anonymat, ajoutant que ce ne serait pas une question d’intoxication alimentaire ou d’empoisonnement comme le dit la rumeur de Bangui. Un autre général centrafricain quatre étoiles, Xavier Sylvestre YANGONGO, se trouve déjà en soins à Libreville depuis le 19 février dernier après avoir été victime d'un accident vasculo-cérébral. 


Cette absence du pays du ministre de la défense et surtout président de Séléka tombe au plus mauvais moment avec les « incidents » de Sido, les difficultés du gouvernement à obtenir que les éléments du terrain de Séléka se laissent cantonner sur les sites retenus à cet effet. On signale aussi ce lundi soir selon nos informations, des règlements de compte entre les éléments de Séléka eux-mêmes à Sibut.


Dans le sillage des allégations du ministre Christophe GAZAM BETTY tendant à incriminer NOURRADINE Adam qui se trouve actuellement au Tchad, dissident et chef d’une des factions de la CPJPP, un général tchadien du nom AKIM, tout  comme Eric NERIS, certaines sources dans Séléka invoquent des questions de gros sous et voient également les mêmes d’être derrière le refus des éléments du terrain de Séléka de se laisser cantonner sur les sites dédiés de Kaga-Bandoro, Bria et Ndélé. Aux dernières nouvelles, les insurgés voudraient que soient ajoutées à ces sites, les villes de Sam-Ouandja et Kongbo, toutes des villes minières comme par hasard, ce qui permet à certaines mauvaises langues de dire que derrière cette rébellion, il s'agirait de musulmans tchadiens et soudanais qui veulent piller la RCA.


Tout cela montre à l’évidence que Séléka est en train de se tirer une balle dans le pied voire de s’autodétruire pour le plus grand bonheur de BOZIZE dont certains sous fifres commencent à redonner de la voix comme le distributeur de machettes et chef de milice, Lévy YAKITE qui a même eu l’outrecuidance de lancer un ultimatum au gouvernement de Nicolas TIANGAYE

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches