Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 01:29




L’argentier de Bozizé, l’indéboulonnable Sylvain Ndoutingai a longuement séjourné au Venezuela suite à la participation de Bozizé au 2ème sommet Afrique Amérique latine que le président Hugo Chavez avait accueilli récemment dans son pays. En quittant BGF, Ndoutingai aurait signé une note de service pour repréciser la procédure de fonctionnement de son département. On peut aisément deviner que cette note a été prise au regard de la tension qui existe entre Ndoutingai et son ministre délégué Jean-Chrysostome Mékondongo, dont nous avons déjà fait état dans une de nos précédentes parutions.

Mais en fourbe patenté, c'est le jour de son départ que Ndoutingai aurait signé cette note destinée à être portée à l'attention de son ministre délégué et de l'ensemble des fonctionnaires du département des Mines, Energie et Hydraulique.

Comme c'est Bangui, avant même que la note n'ait pu être ventilée dans les différents services concernés, la presse l'a publiée. On imagine donc l’émoi que cela a dû provoquer.
Le dircab de Ndoutingai ayant constaté la fuite, convoque une réunion des cadres au niveau du cabinet pour expliquer les motivations du Ministre d'Etat et de s'étonner de la parution du texte dans les journaux.

L'équipe soudée autour du ministre délégué Mékondongo rétorquera que les fuites viendraient du cabinet de Ndoutingai et que compte tenu de la tension existant entre les deux ministres, il eût été plus élégant que l'auteur de la note de service (Ndlr : Ndoutingai) en discutât directement avec son délégué avant de partir, plutôt que de se comporter en lâche !

Après de grandes discussions, ils en seraient arrivés à suspendre l'application de la note incriminée au motif que la fuite laisserait planer de sérieuses suspicions sur le cabinet du ministre d’Etat Ndoutingai, mais aussi et surtout, que son application immédiate annulerait d'office la mission de Lyon qui était déjà programmée. Une forte délégation du ministère des Mines comprenant le Ministre Mékondongo est en effet en route pour Lyon en France où doit se tenir un forum sur l'eau et l'énergie.

De sérieuses contradictions intestines existent bien entre Sylvain Ndoutingai et Jean-Chrysostome Mékondongo, mais il est bien clair sans en donner l’air, que la rupture du premier d'avec Marie Thérèse, l’une des nombreuses maîtresses et non moins sœur aînée du second, en soit le point de départ.

Compte tenu de cette tension persistante, les cadres du ministère des mines, de l’Energie et de l’Hydraulique déplorent la grande faiblesse du premier ministre Faustin Touadéra  qui devrait  être l'artisan en chef de la cohésion gouvernementale, mais dont tout le monde sait qu'il n’est en réalité qu’un simple figurant. Il ferait aussi partie de la délégation hétéroclite attendue à Lyon pour le forum sur l’Energie et l’Eau mais dans cette délégation, il y aurait aussi des cadres du secteur pétrole. Allez-y comprendre !

Au point où Ndoutingai et son ministre délégué en sont, il n’y a plus que Bozizé pour les mettre d’accord mais en faveur de qui pourra-t-il rendre un éventuel arbitrage ? D'où la médiatisation de cette guéguerre sur fond de régionalisme qui doit certainement faire réfléchir à deux fois Bozizé à l'approche de ces élections !

Côté people, Ndoutingai continue d’enrichir son palmarès avec les conquêtes féminines.  La dernière en date serait Lina Roosalem, conseiller financier à la Présidence, à qui il aurait offert une automobile comme cadeau et en compagnie de laquelle Ndoutingai aurait effectué la mission de Caracas qui est bien une mission présidentielle initiée par Bozizé. Hugo Chavez lui aurait promis du pétrole à un prix pour pays pauvre très endetté, c’est à dire un prix très préférentiel. A leur habitude, Bozizé et Ndoutingai en feront une gestion d’une totale opacité au profit de leurs comptes bancaires personnels.  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique