Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 00:54


CPS_HWO22_050108143829_photo00_photo_default-511x512.jpg

N'DJAMENA, AFP | 01.03.2010 | 17:281 Le Tchad, qui s'opposait au renouvellement le 15 mars du mandat de la Mission des Nations unies pour la République centrafricaine et le Tchad (Minurcat), a offert de le prolonger de deux mois, a affirmé lundi le chef du département de maintien de la paix de l'ONU.

Le Tchad, qui s'opposait au renouvellement le 15 mars du mandat de la Mission des Nations unies pour la République centrafricaine et le Tchad (Minurcat), a offert de le prolonger de deux mois, a affirmé lundi le chef du département de maintien de la paix de l'ONU.

Le président tchadien Idriss Deby Itno "a donné son accord pour que je propose au Conseil de sécurité la prolongation de la Minurcat du 15 mars au 15 mai 2010 pour la mission telle qu'elle est aujourd'hui", a affirmé à l'AFP Alain Le Roy, après une entrevue avec M. Deby.

"Le 5 mars, je soumettrai cette proposition au Conseil de sécurité. Ensuite on rentrera en discussion avec les autorités tchadiennes pour un nouvel accord après le 16 mai. Cette discussion portera sur combien d'éléments de la Minurcat doivent partir, combien resteront et quelle sera leur mission. Le président Deby a souhaité une réduction forte de la présence militaire", a ajouté M. Le Roy.

Arrivé au Tchad le 24 février au Tchad, Alain Le Roy devait négocier avec N'Djamena pour trouver un accord sur l'avenir de cette mission, que le président Deby a qualifiée d'"échec".

Avant son audience avec le chef de l'Etat tchadien, il avait déjà eu des entretiens avec le Secrétaire d'Etat aux relations extérieures et des séances de travail avec le représentant spécial du président tchadien auprès de la Minurcat.

Selon une source diplomatique tchadienne sous couvert de l'anonymat, "les autorités tchadiennes ont convenu également avec le diplomate onusien que la composante civile de la Minurcat pourra continuer d'exercer jusqu'à la fin de l'année avec un petit contingent qui s'occupera uniquement de la sécurité des installations de leur équipement".

La Minurcat a été créée en 2007 pour assurer la sécurité des réfugiés et déplacés au Tchad et en Centrafrique, favoriser le retour volontaire des réfugiés et faciliter l'aide humanitaire. Le Conseil de sécurité de l'ONU lui a exprimé son soutien.

Elle avait pris, en mars 2009, le relais de l'Eufor, la Force de l'Union européenne. Cependant, elle ne s'est jamais entièrement déployée et a essuyé de nombreuses critiques.

La visite de M. Le Roy et la demande de non-renouvellement du mandat de la Minurcat interviennent en plein réchauffement des relations entre le Tchad et le Soudan, qui ont annoncé récemment leur intention de normaliser leurs relations et d'en finir avec leur guerre par groupes rebelles interposés.

Le Soudan a notamment signé à Doha fin février en présence d'Idriss Deby un accord cadre avec un important groupe rebelle du Darfour, le Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM).

L'est du Tchad abrite des camps de réfugiés venus du Darfour (ouest du Soudan), en guerre civile et de la Centrafrique, ainsi que des déplacés tchadiens, estimés globalement à 450.000 personnes.

(©AFP / 01 mars 2010 17h51)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE