Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 21:41


carte_tchad_lac_fitri_432.gif

AFP 14.12.09 | 18h33

Le général tchadien Oki Dagache, en charge des relations avec la mission locale des Nations unies, a accusé lundi les services de renseignement soudanais d'être derrière les enlèvements de trois humanitaires français dans l'est du Tchad et en Centrafrique.

"C'est un acte des services soudanais pour semer le désordre chez nous", a affirmé lundi à l'AFP le général Dagache, représentant spécial du président tchadien auprès de la Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad (Minurcat).

"Ils sont contre le déploiement de l'ONU et des humanitaires chez nous. Ce sont les services soudanais qui ont enlevé les gens, je suis formel", a-t-il ajouté.

"Ce sont des gens qui viennent du Soudan et repartent au Soudan. Ce sont des gens manipulés par des services de renseignement soudanais", a-t-il encore déclaré.

Le 9 novembre, un agronome français qui était dans l'est du Tchad pour évaluer les récentes récoltes pour le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), a été enlevé par plusieurs hommes armés dans le village de Kawa. Son rapt a été revendiqué par un groupe jusque-là inconnu, "Les Aigles de libération de l'Afrique".

Ce groupe affirme aussi être l'auteur du rapt de deux Français de l'ONG Triangle GH, enlevés le 22 novembre à Birao en Centrafrique, tout près des trois frontières soudanais, tchadienne et centrafricaine.

"Tout ça, ce sont les services soudanais (...) Je crois que c'est toujours les services soudanais. Ils ont pris les gens", a affirmé le général.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE