Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 21:52

 

 

 

sud-soudan.jpg

 

 

KHARTOUM - AFP / 21 juillet 2011 15h08 - Le Soudan a voté jeudi une loi imposant au Soudan du Sud de payer pour utiliser ses infrastructures pétrolières, une mesure destinée à compenser les lourdes pertes subies après la sécession du Sud, riche en hydrocarbures, a annoncé le ministre soudanais des Finances.

Nous imposons ces frais pour récupérer ce que nous avons perdu en revenus pétroliers. Nous allons en déterminer le montant lors de négociations avec le Sud, a déclaré Ali Mahmoud, à l'issue du vote par le Parlement d'un nouveau budget, après la partition du Soudan le 9 juillet.

Ils n'ont aucun moyen d'exporter leur pétrole, si ce n'est par le Nord, a-t-il ajouté.

Selon M. Mahmoud, ces droits d'utilisation devraient permettre de dégager 2,6 milliards de dollars de recettes.

Les négociations entre le Nord et le Sud ont été interrompues début juillet, après avoir achoppé notamment sur les questions de la dette, des frontières et des hydrocarbures.

Le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, a accepté mardi l'offre de Khartoum de louer au Sud ses infrastructures pétrolières, prévenant toutefois qu'il n'excluait pas de recourir à d'autres voies d'exportation si l'offre ne lui convenait pas.

Nous avons convenu d'une chose: (la production de) pétrole ne doit pas être interrompue. Ils (Les Soudanais du Nord) ont besoin de pétrole, a déclaré M. Kiir à une radio soudanaise indépendante.

Mais, a-t-il précisé, nous nous sommes battus pendant 21 ans sans pétrole et nous pouvons encore tenir trois ans avant d'avoir construit nos propres infrastructures.

Les trois quarts des 470.000 barils de pétrole produits chaque jour par l'ancien Soudan sont extraits au Soudan du Sud. Toutefois, le Nord possède les raffineries et les oléoducs pour exporter le brut via Port-Soudan.

Le sujet est crucial: 98% des revenus du Soudan du Sud et 60% de ceux du Soudan sont liés au pétrole.

Khartoum, qui a perdu avec la partition 36,5% de ses recettes selon le ministre des Finances, a voté jeudi un budget révisé déficitaire pour 2011, avec 6,5 milliards de dollars de recettes pour 7,5 milliards de dollars de dépenses, et une inflation à 18%.

Khartoum, dont la livre a été fortement dévaluée ces six derniers mois, se dotera dimanche d'une nouvelle monnaie, ce que le Soudan du Sud a fait en début de semaine.

La dette du Soudan, visé par des sanctions économiques américaines, est estimée à 38 milliards de dollars.

(©)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE