Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 00:07

 

 

Cyriaque-Gonda-1

 

Bangui 7 sept (C.A.P) - Depuis le 1er septembre, la Direction Nationale de Campagne du MLPC a aménagé dans une villa appartenant à Jerry Baba sise au quartier SICA 2 à Bangui. Cette propriété servait, il y a quelques mois, comme siège du Parti National pour un Centrafrique Nouveau (PNCN) de l’ex ministre d’Etat et idéologue devant l’Eternel du bozizisme, aujourd’hui tombé en disgrâce, mais qui continue toujours d’apporter son soutien à Bozizé en jouant les supplétifs du KNK. C’est après avoir accumulé des impayés de loyer d’un montant d’un million huit cent mille franc CFA (1.800.000) que Jerry Baba a décidé de résilier le bail du PNCN de Cyriaque Gonda pour en signer un autre avec le MLPC.

Dans la nuit du lundi 6 septembre, aux environs de 22 heure locale, Cyriaque Gonda en personne, flanqué d’un aide de camp et quelques nervis de son parti, débarque à l’ancien siège de son parti qui est maintenant loué par le MLPC, se présente au gardien des lieux comme ancien ministre d’Etat et  « petit frère de Bozizé », oblige le gardien qui s’exécute et lui ouvre les portes de la villa dont il avait les clés. Les portes dont il ne dispose pas des clés sont purement et simplement défoncées à coup de pieds par les gros bras qui accompagnaient Gonda. C’est ainsi que dans une pièce qui sert de bureau au trésorier de la DNC du MLPC, plusieurs documents importants et sensibles sont emportés par Cyriaque Gonda.

Prévenu tard dans la nuit, c’est le lendemain mardi 7 septembre dans la matinée qu’André Toby Kotazo, le Directeur de campagne de Martin Ziguélé et du MLPC, se transporte sur les lieux en compagnie de l’avocat de son parti Me Jean Paul Moussa Vékéto et d’un huissier de justice pour constater les dégâts afin de déposer plainte. Pendant qu’ils étaient encore présents sur les lieux, Cyriaque Gonda, dans un état éthylique déjà très avancé alors qu’il n’était qu’à peine 9 h du matin, se ramène à la tête d’une petite dizaine de nervis du PNCN dont son frère aîné le député Jean Benoit Gonda, et commence à vociférer des invectives contre le MLPC et Toby Kotazo.

On ne peut que s’indigner devant cette attitude de voyou dont se rend coupable quelqu’un qui, il n’y a pas très longtemps encore, était ministre d’Etat en charge de la réconciliation nationale et de l’organisation du Dialogue Politique Inclusif. Publiquement mis en cause par la suite et humilié par Bozizé pour vol et détournement des fonds du DDR, il a été limogé avec fracas du gouvernement et son passeport brièvement confisqué ensuite lorsqu’il tentait de quitter le pays pour une visite familiale en France.

En réalité, Gonda n’est pas à son premier coup d’essai car à l’endroit d’un bailleur dont nous taisons le nom et dont la villa a servi naguère de siège à son parti, il a également laissé une ardoise de plusieurs millions de F CFA que le bailleur lui réclame depuis six ans à ce jour. En choisissant de se comporter de la sorte et en se présentant comme « petit frère » de Bozizé, en dépit des humiliations (désignation comme voleur) et autres vexations (retrait de passeport et interdiction de quitter le pays) que ce dernier lui a fait subir, Gonda renoue avec la veine tribale qu’il pense lui offrir la meilleure opportunité d’éviter une poursuite judiciaire.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique