Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 01:43

 

 

180810logordc

 

 

Radio Ndéké Luka Dimanche, 07 Novembre 2010 13:46

Plusieurs partisans et sympathisants du Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC) pensent que le 3e congrès ordinaire du parti, tenu à Bangui du 3 au 6 novembre 2010 a été un véritable désaveu pour ceux qui ne croyaient pas à la tenue de ces assises.

Les partisans fidèles au RDC viennent de relever le défi de leur abnégation. Ils ont élu un nouveau Bureau politique en remplacement du bureau politique transitoire qui gérait les affaires courantes du parti depuis la mort de son Président fondateur en Février 2010. En plus, ils ont proposé un candidat à la présidentielle de janvier 2011, contre toute tentative d’alliance avec le KNK (Kwa na Kwa) de François Bozizé.

Occasion pour Louis-Pierre GAMBA, nouveau président élu du Parti, de confirmer l’appartenance du RDC à l’UFVN (Union des forces vives de la nation).

Pour le Candidat du RDC à la présidentielle Emile Gros Raymond NAKOMBO, la mission qui l’attend est celle de rassemblement, non seulement des membres du Parti RDC, mais aussi de tous les centrafricains. A propos de l’alliance avec l’UFVN, il atteste que le RDC tiendra son engagement.

Emile Gros Raymond Nakombo est actuellement député de la ville de Sosso-Nakombo. Ce 3e congrès, qualifié de refondation par les militants du RDC, vient mettre fin à plusieurs années de divergences au sein de ce parti depuis les périodes d’avant le décès de son président fondateur André Kolingba.

Le nouveau bureau politique se compose de 7 membres dont 5 hommes et 2 femmes. Louis-Pierre Gamba est secondé de Rainaldy Sioké à la 1ère Vice-présidence, Marie-Madeleine Moussa est à la 2e Vice-présidence et, Etienne Kangabé au Secrétariat Général.

 

NDLR : La tenue du congrès du RDC est en soi un incontestable succès pour l’opposition politique au pouvoir dictatorial et sanguinaire de Bozizé et son KNK. C’est indiscutablement un cuisant double échec pour le clan de Bozizé qui avait planifié et projeté non seulement de dépecer le RDC mais aussi et surtout de  l’amener à nouer une alliance électorale avec lui. En misant sur Nzessiwé et sa clique ainsi que l’ineffable Désiré Kolingba qui, afin de conserver sa place à la mangeoire de Bozizé était prêt à vendre son âme et celle du RDC, Bozizé et son clan ont misé sur le mauvais cheval. En choisissant d’investir un candidat à la présidentielle et en barrant la route de la direction de leur parti à Désiré Kolingba, la base du RDC a effectué un choix lucide et responsable. Bozizé et sa clique doivent revoir leur stratégie de débauchage.  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique