Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 17:12

 

 

corruption.jpg

 

 

Il s’agit de l’immeuble Bangui 2000 (centre commercial et bureaux en face du supermarché  Bamag pour ceux qui connaissent la ville de Bangui), propriété du groupe SODEXAFRIQUE. Ce groupe s'étant désengagé du pays suite à diverses tracasseries politico judiciaires, quasiment abandonné avec plusieurs locataires occupant des bureaux et divers magasins.

Voilà que le prédateur Firmin Findiro s'est emparé du dossier et a écrit aux dits locataires, leur faisant croire qu'il était chargé de percevoir les loyers, comme l'aurait fait un administrateur de biens (alors qu'il n'y en avait pas!). Ainsi les locataires se sont mis à lui verser directement les loyers, ce, depuis plusieurs mois...l'engraissant ainsi personnellement, jusqu'à ce qu’ils apprennent il y a quarante huit heures que le libanais propriétaire du supermarché voisin "RAYAN", en était devenu propriétaire.

Cette nouvelle leur est parvenue sous forme d'une sommation sans préavis de vider les lieux. C’est ainsi que manu militari, le cabinet du bâtonnier Me Balembi qui se trouve dans cet immeuble a été pris d’assaut par les éléments de l’Office Central de Répression du Banditisme (OCRB).  Les dossiers du bâtonnier se sont se retrouvés pêle-mêle dans le hall de l’immeuble. La présence musclée de l'OCRB n'a cependant pas fait fléchir Jean Daniel Dengou patron d’une entreprise d’informatique et fournisseur d’accès internet (ADMN) de surcroît membre du Conseil économique et social. Celui-ci  a organisé une résistance par tous moyens malgré la menace de mort proférée contre sa personne par le chef de mission de l'OCRB. Il a dit avoir adressé une lettre au Ministre de la justice avec copie au président Bozizé pour information.

C’est sans doute pour mettre le bon droit de son côté que ce citoyen entreprend cette démarche mais il ne devrait pas se faire trop d’illusion sur Bozizé et son Procureur Findiro qui ont mis le pays en coupe réglée depuis longtemps. La fortune personnelle qu’ils ont accumulée depuis sept ans qu’ils sont au commandes du pays ne s’explique pas autrement que par les incessants rackets et spoliations des opérateurs économiques, des commerçants libanais, des diamantaires et autres. Comment expliquer qu’un simple magistrat fût-il Procureur de la République, puisse en si peu de temps avoir en France plusieurs comptes bancaires bien garnis et acheter un appartement à plus de 100.000 euros !

Un jour viendra, espérons que cela soit le plus tôt possible, où l’origine de l’enrichissement sans cause et colossal de Bozizé, son fils Francis, Sylvain Ndoutingai, Firmin Findiro notamment éclatera au grand jour et les Centrafricains seront situés sur leurs diverses magouilles et autres trafics mafieux ficelés plusieurs années durant dans l’ombre. Ils en apprendront sur leurs villas cossues au Burkina, leurs milliards cachés sur des comptes bancaires dans les paradis fiscaux notamment aux îles vierges britanniques et autres. Une chose est sûre, le Procureur Findiro dont le sort est intimement lié à Bozizé est corrompu jusqu’à la moelle.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique