Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 03:38

 

 

 

 

Jean Pierre Bemba Gombo

 

 

BANGUI Samedi 16 juillet 2011 | 19:45 (Xinhua) - Le procès de Jean Pierre Bemba se déroule très bien, il y a déjà 25 témoins qui ont témoigné, a déclaré vendredi, Mme Silvana Arbia, greffier de la Cour pénale internationale (CPI) en mission à Bangui.

« Ce qui est aussi très important dans ce procès est que pour la première fois, on a un nombre extrêmement important de victimes admises à participer au procès, il s'agit de 1619 victimes », a relevé Mme Silvana Arbia.

Elle a expliqué que sa mission en Centrafrique consistait à rencontrer les populations affectées par les crimes pour lesquels Jean Pierre Bemba est poursuivi à La Haye, ainsi que les victimes, les écouter et prendre des informations qui pourraient servir la cour dans la suite du procès.

« J'ai évalué ce qu'on a fait jusqu'à présent afin de voir où on en est. Je retournerai à la Haye avec des idées beaucoup plus claires sur ce que la cour doive faire dans les prochains mois », a-t-elle indiqué avant d'affirmer que cette mission lui a permis de savoir que les Centrafricains connaissent la cour.

« Mais j'ai aussi compris que beaucoup reste encore à faire pour leur expliquer qu'ils ont des droits ; des droits en tant que victimes à participer aux procédures devant la cour et obtenir réparation et de comprendre les différents types de réparation », a relevé Mme Silvana Arbia.

Interrogée sur les mécanismes de réparation du Fonds au profit des victimes, elle a répondu que ce fonds est une structure indépendante qui saura définir un programme d'assistance adaptée à la situation en République Centrafricaine. Parce que sa mission est de collecter et conserver des fonds pour satisfaire les victimes au cas où, à l'issue du procès, l'accusé n'avait pas les moyens de répondre aux exigences de jugement.

Il convient de rappeler que l'ancien vice-président congolais, Jean Pierre Bemba Gombo est poursuivi pour crime de guerre et crime contre l'humanité suite aux actions militaires menées par ses troupes entre 2001et 2002 en République Centrafricaine.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers