Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 00:08

 

 

antoine-ntsimi.jpg

 

Radio Ndéké Luka Vendredi, 07 Octobre 2011 13:51

 

L’information a été reprise par la plupart des quotidiens de Bangui publiés ce 7 octobre 2011. Le président de la commission de la Communauté Économique et Monétaire des États d’Afrique Centrale (CEMAC), le Camerounais Antoine Ntsimi, aurait été révoqué pour « gestion opaque ».

Interrogées par Radio Ndeke Luka, plusieurs sources au siège de la CEMAC dans la capitale centrafricaine apportent un démenti : « Antoine Ntsimi est toujours à son poste. C’est le sommet des Chefs d’Etat qui doit se prononcer à son sujet. Or cette réunion ne s’est pas encore tenue ».

Nommé à ce poste en avril 2007, Antoine Ntsimi a achevé son mandat depuis avril 2010. Une décision doit être prise par les chefs d’Etat, le concernant, ce qui n’est pas encore fait.

Les mêmes sources indiquent toutefois que « le Président centrafricain François Bozizé a déjà envoyé à ses pairs une liste de trois personnes parmi lesquelles le successeur du Camerounais devra être désigné ».

En effet, la présidence tournante de la Commission de la CEMAC revient prochainement à la République Centrafricaine qui abrite en même temps le siège de l’institution.

 

NDLR : Ce monsieur dont la gestion de la CEMAC étaitsurtout caractérisée par les dépenses somptuaires avec les surfacturations à la clé selon certains observateurs proches de ce dossier, est actuellement en pleine campagne électorale de la présidentielle du Cameroun pour le candidat de son parti le RDPC Paul Biya mais une chose est vraie, seul le sommet des chefs d'Etat est habilité à lui trouver un successeur. Selon certaines informations dignes de foi, Antoine Ntsimi et d'autres commissaires sur le départ ne sont pas à plaindre car ils devraient quitter la CEMAC avec des parachutes dorés.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE