Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 03:03


bonne-annee

billets-CFA.jpg


Dans sa parution du 30 novembre dernier, Centrafrique-Presse posait la question suivante : Que fera Bozizé des 26 milliards de F CFA qui viennent d’être virés par le FMI ?

Le siège de la BEAC à Yaoundé venait en effet d’informer par courrier en date du 19 novembre 2009 le Directeur national centrafricain de cette institution et les autorités centrafricaines du virement effectué par le FMI qu’il a transféré dans le compte courant du Trésor national de Bangui qui s'établissait à un montant de vingt cinq milliards sept cent quatre millions quatre cent cinquante quatre mille et cent soixante dix sept (25.704.454.177) de F CFA, presque 26 milliards de F CFA.

Cette manne était théoriquement destinée à apurer les dettes de l'Etat centrafricain auprès des banques de la place et le reliquat devrait servir à financer des projets éducatifs et de santé au profit de la population. Nous affirmions dans notre article que « connaissant la cupidité de Bozizé et sa clique, on craint que cet argent ne prenne une autre destination ». Nous ne croignions pas si bien dire. A présent nous sommes en mesure de dire à quoi a servi cet argent. Qu’est ce que Bozizé et son clan en ont fait ?

Une mission du FMI a en effet débarqué à Bangui le mardi 12 janvier 2010  et a procédé au contrôle de l'utilisation des 26 milliards CFA virés au trésor par le FMI via la BEAC et les résultats sont catastrophiques. Bozizé et son ministre des Finances, le sieur Albert Besse ont utilisé cet argent pour payer consécutivement deux mois de salaires aux fonctionnaires en novembre et décembre 2009, et  le reste de l'argent a été remis par le ministre Besse à Augustin Féigouto (ancien Directeur de la solde et actuel Chargé de Mission au cabinet du ministre des finances Albert Besse en matière de banques-assurances et institutions financières internationales, et par ailleurs trésorier général du KNK et également enfin, frère cadet de Mme Yvonne Mboïssona ancienne ministre des Eaux et Forêts, elle même cousine germaine de Bozizé) pour aller acheter des pick-ups à Dubaï pour la campagne du KNK.

Les mêmes Albert Besse et Augustin Féigouto ont utilisé le reste de l'argent en espèces pour acheter 50 pick-ups à la CFAO à Bangui, soit au total 100 pick-ups achetés sur les fonds du FMI, pour la campagne électorale de Bozizé et son parti KNK.

La mission du FMI n'a pas retrouvé les pièces comptables de ces dépenses au Trésor et a dû aller les récupérer à la CFAO à Bangui, du moins celles relatives aux 50 véhicules de campagne.

La délégation du FMI est repartie à Washington avec le représentant résident à Bangui de cette institution.  On s'attend donc dans la capitale centrafricaine à la sanction ultime: l'arrêt des décaissements du FMI pour la RCA. C’est le moins auquel Bozizé et sa clique s’exposent mais en ont-ils quelque chose à foutre avec les problèmes du pays du moment que la manne du FMI leur a permis d’acquérir les véhicules pour leur campagne électorale à si peu de frais. En clair, si par le plus grands des malheurs, Bozizé était réélu à l’issue des futures élections présidentielles, il pourrait dire merci au FMI.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie