Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 03:01

 

 

logo-MLPC.jpg

 

                                                                                   M.L.P.C

                                               Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain

 

Justice – Liberté – Travail

Membre de l’Internationale Socialiste

 

Bureau Politique

Secrétariat Général

 

N°___MLPC/BP/SG/010

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Le Bureau Politique du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale ce qui suit :

Depuis le 11 juin 2010, les avocats centrafricains observent une grève illimitée suite à un certain nombre d’actes non-conformes à la loi posés par les autorités centrafricaines sur instruction du général François BOZIZE, notamment :

-          La violation du cabinet du bâtonnier Maître Symphorien BALEMBY et des bureaux de l’entreprise ADMN Systems de Monsieur Jean Daniel DENGOU, Vice Président du Conseil Economique et Social avec instruction de les arrêter et de  les châtier sévèrement.

-          L’arrestation et la détention arbitraires des compatriotes soupçonnés d’être à l’origine de l’incendie du supermarché RAYAN et qui bénéficient de la présomption d’innocence ;

-          Le retrait du passeport diplomatique de Maître Nicolas TIANGAYE, ancien Président du Conseil National de Transition (CNT) ;

-          Le dysfonctionnement de la justice entretenu par le pouvoir exécutif en place ;

-          L’interdiction d’un sit-in décidé par les avocats en signe de protestation contre l’ingérence de l’exécutif dans le pouvoir judiciaire proscrite par la Constitution de la RCA et autres.

Il importe de préciser que le Conseil de l’Ordre des avocats a adressé un mémorandum au Chef de l’Etat et qui est resté lettre morte.

Ces pratiques totalitaires d’une certaine époque, en l’occurrence :

-          Le terrorisme d’Etat et l’affairisme au plus haut sommet ;

-          Les assassinats politiques ;

-          Les injures publiques avec menaces de mort ;

Sont autant d’actes constitutifs de la trahison du serment du Chef de l’Etat et qui le rendent passible devant la Haute Cour de Justice prévue par la Constitution centrafricaine et qui délibérément, n’est toujours pas mise en place.

Le Bureau Politique du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) épris de paix, de justice, de démocratie et de liberté :

-          Condamne énergiquement ces pratiques terroristes et fascistes qui rappellent les périodes les plus sombres de l’histoire de notre pays ;

-          Appelle les leaders d’opinion, les associations de défense des droits de l’homme et les démocrates du monde entier à soutenir le peuple centrafricain dans sa lutte pour  les libertés fondamentales ;

-          Soutient totalement et sans réserves la lutte légitime des avocats centrafricains et exige la satisfaction des points de revendications contenus dans leur mémorandum adressé au Chef de l’Etat.

 

Fait à Bangui le 23 juin 2010

 

 

Pour le Bureau Politique

Le 2ème Vice Président

 

Jacquesson MAZETTE

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique