Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 00:55

 

 

 

Elie Oueifio  Juan-Gomez.jpg

 

                                                                                    Juan Gomez de RFI

Le ministre Elie Oueifio

limogé après l'émission                

 

Appels sur l'actualité  sur RFI : Centrafrique : vers un boycott de l'opposition

mardi 20 avril 2010 10 h 30 à 11 h

Par Juan Gomez RFI

 

A un mois des élections présidentielles et législatives en République centrafricaine, les opposants n’ont toujours pas déposé de candidatures et menacent de boycotter.
Ils estiment que toutes les conditions ne sont pas réunies pour un scrutin fiable et exigent un report des élections.

Que pensez-vous de cette revendication ?

Que vous inspire la stratégie du boycott ?


Parmi les auditeurs de RFI à qui le célèbre animateur Juan Gomez a donné la parole en direct à l’antenne ce jour 20 avril, il y avait aussi un certain Elie (ndlr : dans cette émission, on ne décline que les prénoms) qui devait sans doute être l’ancien ministre centrafricain de l’Administration du Territoire Elie Oueifio qui devait sans nul doute ignorer qu’au moment où il s’exprimait sur RFI, Bozizé avait déjà signé le décret pour le limoger du gouvernement. En effet une heure après l’émission de Juan Gomez, Radio Centrafrique a diffusé les décrets qui relevaient deux ministres du gouvernement dont Elie Oueifio. Il a néanmoins appelé avec beaucoup d’insistance depuis Bangui pour intervenir dans l’émission où il a fait un vigoureux plaidoyer pro domo en faveur de ce que Bozizé et son pouvoir aurait abattu comme travail pour permettre la tenue des élections. Le ministre Elie Oueifio  a bredouillé sa réponse sur une question de Juan Gomez qui lui a rappelé une phrase de Martin Ziguélé qui dénonçait la cruelle absence des listes électorales qui est une des principales raisons du refus de l’opposition d’aller aux urnes. Elie Oueifio était l’avant dernier internant à qui l’animateur de l’émission avait donné la parole à l’antenne. Dur dur d’être ministre de Bozizé en Centrafrique !

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique