Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 00:33

 

 

 

flash

 

Gaston-Gambor-et-Fidele-Gouandjika.JPG

 

Fidèle Gouandjika avec bretelles, ici avec Gaston Gambor lors de

l'inauguration de la boîte de nuit du Ledger Plazza de Bangui

 



Bangui 17 nov (CAP) - On ne l’apprend que maintenant mais qui pouvait s’en douter ! Selon des informations d’une source digne de foi proche de Bozizé et ayant requis l’anonymat, le ministre de l’agriculture Fidèle Ngouandjika alias « le milliardaire de Boy-Rabe », pourtant grand griot et défenseur de la bozizie aurait été convoqué au Palais de la Renaissance la semaine dernière où il aurait passé un mauvais quart d’heure. D’après notre source, Bozizé lui aurait soufflé dans les bronches, des informations lui seraient parvenues faisant état de ce que Gouandjika serait en train de fomenter un coup d’Etat contre lui. Pas moins !

 

Aux dernières nouvelles, l’homme serait placé depuis lors sous surveillance en attendant d’éventuelles poursuites judiciaires non encore engagées à notre connaissance mais Bozizé l’aurait désormais à l’oeil. Certains membres du gouvernement interrogés par Centrafrique-Presse reconnaissent volontiers que leur collègue de l’agriculture qui aime beaucoup plaisanter et d’habitude très taquin, se serait en effet ces derniers temps retranché dans sa coquille tel un escargot.


Le climat au sein du pouvoir bozizéen se dégrade chaque jour un peu plus. Tout le monde semble se méfier de tout le monde et de sa propre ombre. Les ministres ont encore bien présent à l’esprit le souvenir de la disgrâce de deux de leurs tout-puissants collègues, ex-demi-dieux, Ndoutingaï et Findiro qui du jour au lendemain, sont tombés de la roche tarpéienne et ont quitté le navire boziziste dans des conditions peu enviables.

 

Le milliardaire de Boy-Rabe et Bozizé, il faut le rappeler, se tiennent par la barbichette. Dans le dossier judiciaire de malversation et détournement pour lequel Fidèle Gouandjika a été mis en examen, Bozizé paraît être aussi impliqué, raison pour laquelle il n'a jamais voulu que la procédure aille jusqu'au bout. Il s'est même permis de restituer en mains propres à Gouandjika son passeport pourtant confisqué par la justice.

 

Entré en bozizie pour son chantage d'être candidat à la présidentielle en 2005, Fidèle Gouandjika est progressivement devenu un des plus grands griots du KNK, défendant l'indéfendable de ce régime mais a aussi multiplié les turpitudes tout s'enrichissant beaucoup au passage, surtout en 2005 où il a eu à gérer la campagne électorale de Bozizé. Comme ministre des télécommunications et patron de SOCATEL, il a été à l'origine de l'installation d'une gateway sur les communications internationales, artifice qui lui a encore énormément rapporté ainsi que son partenariat avec Orange.

 

Originaire de Damara (75 km de Bangui), il est aussi celui qui aurait refilé à Bozizé qui en aurait été énormément séduit, le cv de Faustin Touadéra, ressortissant également de Damara, qui est ainsi devenu depuis lors et sans discontinuer jusqu'ici, un heureux et fortuné Premier Ministre. Reste maintenant à savoir jusqu'où Bozizé est-il prêt à aller avec Gouandjika dans les menaces et accusations qu'il profère contre lui sans prendre à la figure le boomerang de son jet.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique