Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 01:03

 

 

 

Francis Boz

 

Sa Majesté Francis BOZIZE 1ER de Bézambé

 

 

 

Guy Samzun

 

 Guy SAMZUN Délégué de l'UE

 

 

Mgr Paulin Pomodimo

 

            Mgr Paulin POMODIMO

 

Bangui 3 août (C.A.P) - L’affaire des pensions des gendarmes et militaires retraités qui a été à l’origine des ennuis judiciaires et de l’embastillement des journalistes et directeurs de publication des Collines de l’Oubangui et Médias Plus, respectivement Faustin BAMBOU et Cyrus Emmanuel SANDY a pris ce mardi 2 août 2011 une autre tournure avec la séquestration du Médiateur de la République Mgr Paulin POMODIMO au siège de la Délégation de l’Union Européenne.

Dans la matinée déjà, les militaires retraités se sont retrouvés en grand nombre au siège du Médiateur de la République, Mgr Paulin POMODIMO qui avait pris ce dossier en main en leur promettant qu’il allait cette croix ne faisait plus que reporter de semaine une rencontre avec les retraités en question dont la colère a fini par atteindre son paroxysme. Ils ont donc décidé de passer à la vitesse supérieure ce jour. Ils ont commencé par désarmer l’aide de camp du Médiateur puis ont retourné le bureau de ce dernier.

Puis les différents protagonistes se retrouvent tous au siège de la délégation de l’Union Européenne à Bangui  où Mgr POMODIMO est séquestré depuis 14 h 30 avec son avocat par les militaires retraités en colère. L'ambassadeur Guy SAMZUN est obligé d'y rester avec lui. Même tard dans la nuit de ce mardi à mercredi, le conflit n’était toujours pas dénoué et c'est carrément le premier ministre Faustin TOUADERA lui-même qui gérait la crise depuis le salon de sa résidence du quartier Boy-Rabé.

Vu la détermination des militaires retraités, tant qu’une solution d’espoir satisfaisante ne sera pas trouvée, cette affaire ne s’achèvera pas en queue de poisson. A l’origine de ce conflit, il s’agit des fonds versés par l’UE destiné à payer les pensions aux militaires et gendarmes retraités. Selon les propos tenus sur la station de Radio Ndéké Luka il y a quelque temps par Guy SAMZUN le Délégué de l’UE, le mécanisme de paiement de cet argent aux intéressés serait tel qu’il serait quasiment impossible que les versements n’aient pas été effectués aux destinataires.

Or ceux-ci jurent tous leurs grands dieux qu’ils n’ont jamais perçu la somme en question. Certaines sources affirment que l’argent aurait été détourné par Francis BOZIZE, le ministre délégué à la défense qui n’est autre que le rejeton de BOZIZE pour satisfaire une dépense urgente et que celui-ci aurait promis de rembourser cela rapidement. Malheureusement les choses durent et traînent en longueur et finissent pas convaincre les concernés que leur argent a effectivement été détourné.

C’est pour avoir publié dans leurs journaux des articles faisant état du détournement par Jean Francis BOZIZE de cette enveloppe destinée par l’UE au paiement des pensions aux militaires retraités que le ministre délégué à la défense a fait arrêter et mettre en prison d’abord Faustin BAMBOU et ensuite Cyrus Emmanuel SANDY contre qui le procureur Arnauld DJOUBAYE avait requis pendant le procès du 6 juillet 2011, trois ans d’emprisonnement ferme pour "incitation à la violence et à la haine"  et en outre une amende d’un million de francs CFA (1500 euros).

Sans doute en raison des fortes pressions venant du monde entier exercées sur les autorités de Bangui, c’est une sentence plutôt clémente qui a été rendue in fine après une requalification de ce qui était reproché aux deux journalistes qui ont retrouvé la liberté et s’en tirent avec une amende de 300.000 F CFA.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique