Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 00:55

 

 

 

MDREC logo

Mouvement Démocratique Pour la Renaissance

et l’Evolution de Centrafrique

M.D.R.E.C. Mbi Yéké Zo

 

Liberté – Persévérance – Progrès

Email : lepartimdrec@yahoo.fr

BP : 55 Km5, Bangui – R.C.A Portables (236) 75.50.96.94 - 72.50.96.94

 

 

 

 

COMMUNIQUE N° 04 / MDREC / 2011

 

 

 

Les élections groupées du 23 janvier 2011 ont mis à nu la diabolique machine de fraude ourdie de main de maître par le Général président François BOZIZE,  la CEI de Joseph BINGUIMALE, la cour constitutionnelle de Marcel MALONGA, l’administration, les notables, les forces de sécurité et de défense, la nébuleuse KNK et sa meute de transfuges politiques doublée de situationnistes de tout bord.

 

Cette industrie de fraude électorale tire sa quintessence dans l’accord de Libreville, le dialogue politique inclusif ainsi que les différentes rencontres politiques pilotées par BOZIZE à cause de la naïveté, l’inconscience et  l’immaturité des partis politiques de l’opposition qui y ont pris part.

 

A l’exception de trois rencontres en 2010 avec BOZIZE dont la dernière a faillit coûter la vie à son leader, le MDREC s’est tenue à l’écart des messes politiques qui ont toutes accouché d’une petite sourie.

 

Comme des moutons de panurge, l’opposition politique et les groupes militaro politiques ont laissé l’initiative au despote BOZIZE. Au lieu que les résolutions issues de ces rencontres politiques soient exécutoires, leurs applications dépendent du bon vouloir de BOZIZE.

 

L’opposition politique a ajouté à son maigre et sombre tableau de chasse, la prolongation sans accord politique des mandats de BOZIZE et des députés arrivés à expiration le 11 juin 2010

 

La sous représentation de l’opposition politique dans la structure de suivi des différents accords et des résolutions des actes du dialogue politique ainsi que de la commission électorale ne lui a pas permis de faire valoir ses points de vue et changer le cour des errements du despote BOZIZE. 

 

Sur trente cinq (35) membres de la coordination de la commission électorale indépendante (CEI), quatre (4) seulement sont de l’opposition politique, cette sous représentation est étendue à toutes les provinces.

 

Hormis la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP)  de Charles MASSI, l’opposition militaro politique (l’APRD de DEMAFOUT et le FDPC de DAMANE) s’est engouffrée dans les brèches ouvertes par l’accord de Libreville et les résolutions du dialogue politique.

 

Les militaro politiques sont devenues les accompagnateurs, les complices, les supplétifs de l’armée du despote sanguinaire BOZIZE qu’ils ont combattu et qui n’a pas changé d’un iota sa manière de gérer le Centrafrique, surtout que les maux qui les ont emmenés à se rebeller se perpétuent jusqu’à ce jour.

 

Pour couper court aux errements de l’opposition et lui permettre de se ressaisir pour mieux cerner les enjeux qui s’imposent au pays, le MDREC suggère à tous les partis politiques de l’opposition, la tenue dans un délai bref des ETATS GENERAUX DE L’OPPOSITION CENTRAFRICAINE.

 

Cette assise du donner et du recevoir franche et sans complaisance permettra à l’opposition de faire son auto critique, dresser le bilan du passé et s’organiser pour barrer la route aux dérives dictatoriales de François BOZIZE, de ses alliés et complices ainsi que de sa nébuleuse KNK.

 

Au jour d’aujourd’hui, l’annulation des élections groupées du 23 janvier 2011 relève de l’utopie ou du miracle. Il n’est jamais tard pour mieux agir, l’opposition doit cesser de jouer à l’autruche, car la souffrance des Centrafricains a assez duré. Par contre, BOZIZE doit savoir que l’opposition politique a existé avant le 15 mars 2003. L’opposition politique démocratique survivra à l’ère BOZIZE.

 

Fait à Bangui, le 17 mai 2011

 

Le Président du MDREC

 

 

Joseph-Bendounga-2.jpg

 

Démocrate Joseph BENDOUNGA

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique