Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 23:54

 

 


betail à abattre

 

Betaillere-002.jpg

 

bétaillère destinée au transport du bétail de Bouboui aux abattoirs de la SEGA. Il y en a cinq de ce type qui auraient 600 millions de F CFA financés dit-on par BOZIZE


Radio Ndéké Luka mardi, 20 Décembre 2011 14:08

 

Situé à 45 kilomètres route  de Boali (sortie nord e Bangui), désormais le nouveau marché à bétail de Bouboui dispose d’un point d’eau potable construit sur instruction du Chef  de l’Etat centrafricain François Bozizé. L’œuvre fait suite à sa visite d’il y a plus 2 mois sur le site qui manquait cruellement d’infrastructures de base.

 

Plus d’une centaine de bœufs sont parqués dans 2 enclos : Un pour le comptage, la commercialisation et l’identification de la provenance des bœufs et l’autre pour leur convoyage sur l’abattoir frigorifique de Bangui.

 

Ce constat est fait ce 20 décembre 2011, par Radio Ndeke Luka qui s’est rendue à Bouboui.

 

La fausse note dans l’exercice de notre activité quotidienne, explique un des membres de l’Association Nationale des Bouchers Centrafricains (ANBC), « … nous sommes toujours victimes de racket  de la part des forces de défense et de sécurité en poste sur différentes barrières. Aussi, nous avons de la  peine à évacuer vite nos marchandises à cause du retard accusé par les véhicules affectés par l’Etat centrafricain. L’autre difficulté concerne la hausse du prix des bœufs: une bête peut coûter, par exemple, plus de 400 000 francs CFA… »

 

« Une partie des commerçants et éleveurs ont créé de leur propre marché parallèle et clandestin au niveau du PK 22 route de Damara (nord de Bangui).  Cette pratique se fait au su et au vu des autorités compétentes qui ont pourtant exigé le transfert du marché à bétail du PK 13 vers Bouboui. Nous, par souci de nous conformer à la loi, sommes obligés de nous installer dans ce nouveau marché en dépit des difficultés rencontrées », indique un des membres de la Fédération Centrafricaine des Eleveurs de Centrafrique (FNEC).

 

Interrogé par Radio Ndeke Luka sur ce cas de dysfonctionnement, un agent du ministère du développement rural affirme que son département réfléchit sur la question. Il s’agit aussi d’un stade de sensibilisation et de répression à petite échelle. Toutefois, nulle n’est au-dessus de loi et que ces dissidents devraient regagner Bouboui.

 

Il est à noter que le transfert du marché à bétail du PK 13 à Bouboui visait aussi l’amélioration des conditions hygiéniques liées à l’abattage des bœufs.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie