Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 20:32

 

 

 

 

Ndoutingai.jpg

 

 

 

RCA : Bozizé lâche le « tout puissant »

BBC Afrique 2 juin, 2012 - 17:38 GMT

Le décret consacrant le limogeage colonel Sylvain Ndoutingaye est tombé dans la nuit de vendredi, à la surprise générale.

L’homme que les Centrafricains appellent ‘’tout puissant’’ ou encore ‘’vice-président’’ était de tous les dossiers.

Depuis la prise du pouvoir à Bangui par le président François Bozizé à l’issue de sa rébellion en 2003, Sylvain Ndoutingaye a occupé plusieurs postes stratégiques au sommet de l’Etat.

Pendant 9 ans, il a occupé le poste très convoité du ministre des Mines, avant d’être ministre des Finances et du budget depuis 2011.

Neveu du président Bozizé, Sylvain Ndoutingaye est le seul à être ministre et député de la nation, alors que le cumul de mandat est interdit par la constitution centrafricaine.

Homme-orchestre, il avait été directeur de campagne du président Bozizé lors de présidentielle de janvier 2011.

Entre les deux hommes semblait couler le parfait amour jusqu’en avril dernier, date à laquelle des rumeurs de coup d’Etat mettant en cause l’homme de confiance du président ont circulé dans la capitale, Bangui.

Un lot d’armes et de munition ‘stocké’ dans sa résidence a même été ‘récupéré’ alors que l’intéressé n’a jamais été inquiété, même si depuis, il n’a pas bougé de la capitale.

Un autre ministre à été dépêché à sa place, dans sa zone de juridiction pour mener la campagne économique initiée à l’intérieur du pays par le gouvernement.

Après ce largage qui a fait l’effet d’une bombe dans le pays, un remaniement général du gouvernement est attendu dans les prochains jours ou prochaines semaines.

 

Limogeage du puissant ministre centrafricain Ndoutingaï surnommé demi-dieu

BANGUI AFP / 02 juin 2012 19h52 - Le puissant ministre centrafricain des Finances, le lieutenant-colonel Sylvain Ndoutingaï, neveu du président François Bozizé et surnommé demi-dieu, a été limogé vendredi soir et remplacé samedi par Albert Besse, conseiller Finances à la Présidence, selon la radio nationale.

Sont et demeurent rapportées les dispositions du décret du 22 avril 2011 portant nomination ou confirmation des membres du gouvernement en ce qui concerne exclusivement le lieutenant-colonel Sylvain Ndoutingaï, ministre d'Etat aux Finances. Le présent décret abroge cette nomination, selon le texte d'un décret lu par le directeur général de la présidence David Gbanga.

Ministre des Finances dans le deuxième gouvernement du Premier ministre Faustin Archange Touadéra de 2010 à 2011, Albert Besse avait été écarté du gouvernement formé après l'élection présidentielle de 2011. Il s'était alors vu confier le poste de conseiller en matière de finances à la Présidence.

Le texte ne donne aucun motif du limogeage de M. Ndoutingaï qui était au gouvernement depuis que le général Bozizé a pris le pouvoir à Bangui le 15 mars 2003.

M. Ndoutingai avait longtemps occupé le poste clé de ministre des Mines avant d'être nommé aux Finances l'année dernière, après le remaniement post-élection présidentielle.

Les observateurs considéraient alors que le président Bozizé avait confié ce poste à son homme de confiance pour remettre de l'ordre dans les comptes d'un Etat perpétuellement au bord de la rupture de paiement.

M. Ndoutingaï avait été le directeur de campagne de Bozizé lors de la campagne présidentielle de janvier 2011.

Le limogeage de Ndoutingaï intervient le jour de l'augmentation du prix du carburant dans le pays qui a conduit à une grève des chauffeurs de taxi et de taxi-bus, augmentation survenue après celle de janvier 2012.


(©)

 

Sylvain Ndoutingaï limogé du gouvernement, Bozizé se sépare d'un proche

Radio Ndéké Luka Samedi, 02 Juin 2012 05:59

Les banguissois sont allés au lit vendredi 1er juin avec la nouvelle du limogeage du ministre d’Etat aux Finances Sylvain Ndoutingaï. C’est la radio nationale qui a annoncé l’information dans son journal de la soirée, lisant un décret signé le même jour. Les raisons de ce départ du gouvernement ne sont pas clairement définies dans le décret. Le décret ne désigne pas non plus, pour le moment, un intérim au département des Finances.

Mais la nouvelle fait l’effet d’une bombe, en raison de la grande proximité de Sylvain Ndoutingaï avec le président François Bozizé d’une part, et des importantes fonctions que l’intéressé occupe au sein de l’appareil d’Etat. Sylvain Ndoutingaï est même surnommé par ses adversaires, « vice-président ».

Depuis plusieurs jours, des rumeurs folles ont circulé au sujet d’une tentative de coup d’état supposée ou avérée dont le ministre d’Etat Ndoutingaï serait l’instigateur. D’autres éléments sont venus amplifier ces rumeurs : un arsenal d’armes stockées dans sa résidence a été déménagé par les éléments de la garde présidentielle. Le bouclage du quartier par cette même garde pour les besoins de l’opération avaient fait courir le bruit de l’arrestation du ministre d’Etat. Joint par Radio Ndeke Luka, il avait démenti toute arrestation et déclarait être chez lui en toute liberté.

Récemment encore, les observateurs avaient remarqué que dans le cadre de la campagne économique encore en cours, c’est le ministre de la Jeunesse, des Sports, des arts et de la Culture, Serge Bokassa qui s’est rendu à Berbérati en lieu et place de Sylvain Ndoutingaï, pourtant ministre résident de la Mambéré-Kadéï. Certaines sources sont formelles, qui soutiennent que le président Bozizé avait interdit à son ministre d’Etat aux Finances, de sortir de la capitale.

On en saura sans doute beaucoup plus sur les vraies raisons de ce limogeage. Le moins qu’on puisse dire, c’est que des signes annonciateurs d’un malaise étaient bien visibles dans l’entourage immédiat du Palais de la renaissance à Bangui.

Ainsi donc, François Bozizé s’est séparé d’un homme très proche, considéré comme un des piliers de son régime et considéré comme fidèle parmi les fidèles. En effet, Sylvain Ndoutingaï, neveu du Président de la République,  fait partie du cercle restreint des proches de François Bozizé. Il a fait ses premiers pas en politique au lendemain de la prise du pouvoir par ce dernier le 15 mars 2003.

Il est resté de 2003-2011, ministre des Mines et de l’Energie. Il a quitté ce département après la victoire de François Bozizé aux  élections de janvier  2011 dont il était le véritable artisan, en sa qualité de directeur national de campagne. Depuis le mois d’avril 2011, son oncle a fait de lui ministre d’Etat aux Finances.

Une nomination diversement appréciée par les partenaires au développement de la République  Centrafricaine. On se souvient encore  des difficultés qu’il a rencontrées alors qu’il devrait conduire une délégation des experts centrafricains aux Etats-Unis, pour participer aux assemblées générales annuelles des Institutions de Bretton-Woods.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique