Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 23:36




                    Baba Laddè

 

Source : blog de Makaila Mercredi 4 novembre 2009

 

L'état-major du Front Populaire du Redressement(FPR), se veut formel de marcher sur la localité tchadienne de Moissala au sud Tchad, si jamais l'armée gouvernementale persiste  et signe de s'aventurer,  de lancer des nouvelles attaques contre leurs positions à la frontière avec la RCA.

Selon le colonel Ramadan,  qui dirige l'état-major du mouvement armé, il n'est pas exclu que ses élèments dans leurs contre-offensives  et leurs droits de poursuites contre l'armée régulière, de progresser jusqu'à la ville de Moissala. Il l'a affirmé par télèphone satelitaire depuis la zone forestière au sud du pays.

"Rien ne nous empêchera de marcher sur cette ville de Moïssala, si les forces tchadiennes ne se privent ou ne s'arrêtent pas d' attaquer notre base" a-t-il dit avec un ton ferme, ce chef rebelle tchadien, qui,  en l'absence de son leader le Général Baba Laddé, arrêté et écroué à Ndjaména,  dirige désormais  le FPR.

Selon un analyste politique basé, à Dakar, l'ouverture d'un nouveau front de lutte armée au sud du Tchad, mettra en difficulté le régime d'Idriss Deby, dont les troupes seront obligées de faire face à plusieurs zones de conflits, qui deviendront des véritables abcés de fixation incurrables.

A suivre............


NDLR : Moissala (Sud Tchad) se trouve à un jet de pierre et quasiment en face de la ville centrafricaine de Batangafo. C'est de là que les hordes de la rébellion de Bozizé avaient lancé leur expédition du 25 octobre 2002.
 

 


Alliance des Bororos de Centrafrique et du Tchad (ABCT) demande la démission de Deby et Bozizé

Lundi 2 novembre 2009

Nous des jeunes Peulhs Bororos de Centrafrique et du Tchad avons fait une réunion à Dekoa en République Centrafricaine. Nous avons décidé de créer l'Alliance des Bororos de Centrafrique et du Tchad- ABCT, dans le but de faire conaitre nos revendications politiques et sociales.

- Nous souhaitons créer des liens fraternels entre tous les Peulhs, de la Mauritanie à la Centrafrique.

- Nous souhaitons créer des liens fraternels avec tous les groupes ethniques vivant au Tchad et en Centrafrique. Que tous ces peuples apprennent à se connaitre, à vivre ensemble en se respectant.

- Nous souhaitons faire connaitre la culture peule à tous les Tchadiens et Centrafricains.

- Nous souhaitons que s'unissent dans une Fédération la République du Tchad et la République Centrafricaine. Nous y reviendrons ultérieurement.

- Nous souhaitons que les autorités combattent fermement les zaraguinas et autres bandits.

- Nous demandons que les présidents Déby et Bozizé démissionnent et que la démocratie s'installe. L'ABCT est prête à participer à des négociations de paix entre les rebellions et les actuels dirigeants.

- Nous demandons que le général Baba Laddé soit libéré ainsi que tous les combattants de la liberté emprisonnés au Tchad et en RCA.

- Nous demandons que les autorités de Bangui et de N'djamena rompent les relations diplomatiques qu'elles entretiennent avec la Guinée. Le dictateur guinéen Moussa Dadis Camara vise spécifiquement les Peulhs dans sa répression. Ce criminel a une haine particulière contre les Peulhs comme l'ont prouvé les enquêtes des ONG.

- Nous souhaitons qu'il y ai une union dans une Fédération des républiques du Tchad et de Centrafrique car cela serait bénéfique pour les deux états. L'armée et la police pourraient plus facilement combattre les zaraguinas. Les personnes et les marchandises pourront également circuler plus facilement et créer plus de richesses. Au plan militaire, nous n'auront plus besoin de forces étrangères pour protéger les frontières et les populations. Au plan international, la Fédération aura une puissance bien plus importante qu'actuellement les deux états divisés.

Les Tchadiens et les Centrafricains sont frères et aiment vivre ensemble. Nous proposons que Sarh soit choisit comme capitale fédérale de ce nouvel état.

Memorandum de la réunion fondatrice de l'Alliance des Bororos de Centrafrique et du Tchad- ABCT

Contact :
abct35@gmail.com

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE