Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 18:47

 

 

 

logo-UNHCR.jpg

 

 

APA-Kinshasa (RD Congo) 2013-02-15 14:18:22 La représentation régionale du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en République démocratique du Congo (RDC) se réjouit de la décision du gouvernement de ce pays de reconnaître le statut de réfugiés aux Centrafricains ayant fui leur pays à la suite des graves événements survenus récemment en République Centrafricaine.


La prise de cette décision (un arrêté du ministre de l'Intérieur) le 11 février est intervenu dans un contexte d'afflux de réfugiés centrafricains vers la RDC, reconnaît la représentation régionale du HCR dans un communiqué transmis vendredi à APA à Kinshasa.


Depuis la mi-décembre 2012, de nombreux réfugiés centrafricains sont arrivés dans la Province de l'Equateur (Nord-Ouest de la RDC) et dans la Province Orientale (Nord-Est de la RDC), relève le HCR.


A la date du 13 février 2013, le HCR estime à 15,000, le nombre de nouveaux réfugiés centrafricains ayant trouvé l'asile en RDC. Dans le Nord Ubangui, dans la Province de l'Equateur, ce sont 13.893 réfugiés dont 6.781 à Mobayi Mbongo, 736 à Satema, 2.055 à Pandu, 2.577 à Ngele, et 107 à Bandakilimoto qui ont été identifiés par plusieurs sources locales dont la Direction générale de migration (DGM), la Société civile, la Caritas (un organe technique de l'Eglise catholique).


L'agence onusienne poursuit que de nombreux enfants (un peu plus de 5.000) constituent la frange la plus vulnérable de ces nouveaux arrivés. 


Dans la Province Orientale et spécifiquement dans le territoire d'Ango, plus de 1.100 réfugiés ont été également identifiés. Ces chiffres ne seront confirmés qu'après l'enregistrement par les équipes techniques du HCR et de la Commission Nationale pour les Réfugiés qui se rendent sur le terrain à cet effet, note le communiqué.


Selon les témoignages recueillis auprès des réfugiés à Mobayi Mbongo, leurs maisons et échoppes ont été pillées par des hommes armés et leur vie a été menacée. Certains parmi eux ont fui de façon préventive pour échapper aux exactions qui sont commises dans leurs villages.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Humanitaire