Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 21:58

 

 

Ziguele-et-Kolingba-a-la-prestation-de-serment-de-Boz-en.jpg

 

Martin Ziguélé ici à droite avec ANdré Kolingba à

l'investiture de Bozizé le 11 juin 2005

BANGUI (AFP) - 24.09.2010 16:09 - Le gouvernement centrafricain a accusé Martin Ziguélé, principal opposant et probable candidat à la présidentielle de 2011, de diriger la rébellion de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), dans une déclaration vendredi à la radio nationale.

Le gouvernement centrafricain a accusé Martin Ziguélé, principal opposant et probable candidat à la présidentielle de 2011, de diriger la rébellion de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), dans une déclaration vendredi à la radio nationale.

Le gouvernement centrafricain a accusé Martin Ziguélé, principal opposant et probable candidat à la présidentielle de 2011, de diriger la rébellion de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), dans une déclaration vendredi à la radio nationale.

M. Ziguélé qui préside le Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC) est le "nouveau président de fait de la CPJP, désormais branche armée du MLPC", a estimé le porte-parole du gouvernement, Fidèle Ngouandjika.

"Le gouvernement par ma voix tient à témoin l'opinion nationale et internationale (...) des dérives terroristes et tribalo-ethniques de M. Martin Ziguélé et sa bande armée", a déclaré le porte-parole.

Interrogé par l'AFP, M. Ziguélé a qualifié cette déclaration de "grotesque, ridicule et indigne d'un membre du gouvernement".

"Si un membre du gouvernement affirme détenir des preuves d'un délit que j'ai commis, qu'il porte plainte devant la justice", a-t-il ajouté.

Ancien Premier ministre (2001-2003), Martin Ziguélé avait été investi en juin 2009 par son parti pour être candidat à l'élection présidentielle qui devait se tenir en avril 2010 mais a été reportée à deux reprises.

Le premier tour des élections présidentielle et législatives en Centrafrique a finalement été fixé par décret présidentiel au 23 janvier 2011, et l'éventuel second tour au 20 mars.

Le dépôt des candidatures pour l'élection présidentielle doit avoir lieu entre le 10 octobre et le 8 novembre 2010.

Figure de la scène politique centrafricaine, M. Ziguélé avait été candidat à la présidentielle de 2005, battu au second tour par François Bozizé.

La CPJP n'a pas signé les accords de paix en Centrafrique en 2008 et 2009. Son principal dirigeant est l'ex-ministre Charles Massi donné pour mort par sa famille après avoir été torturé en janvier dernier dans une prison centrafricaine.

 

© 2010 AFP

 

NDLR : C'est bien connu que "qui veut noyer son chien l'accuse de rage". Ces accusations fantaisistes et sans fondement contre Martin Ziguélé sont la preuve de l'état de profond désarroi du régime de Bozizé qui n'a plus d'arguments et sent comme le sol se dérober sous ses pieds à l'approche des élections cruciales pour la RCA. Est-il besoin de rappeler que contrairement à Bozizé qui est putschiste indécrottable, Martin Ziguélé est un démocrate et patriote sincère qui croît résolument à la force du bulletin de vote populaire pour l'alternance politique au pouvoir d'Etat et non aux baillonnettes et aux canons qui ont tant fait souffrir notre pays et son peuple.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique