Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 23:46

 

 

beac en

 

 

APA-Libreville 10-08-2010 (Gabon) Les cinq pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) se situent dans la catégorie ayant un niveau de corruption considéré comme endémique, a appris APA.

 

Dans le classement des pays les plus corrompus de la CEMAC, rendu public mardi à Libreville, par le quotidien national L’Union, le Gabon arrive en tête, suivi par le Cameroun, la République centrafricaine, le Congo, la Guinée-Equatoriale et le Tchad.

 

Au niveau mondial, le Gabon occupe la 97ème position, devant le Cameroun (141ème), la RCA (152ème), le Congo (161ème), la Guinée-Equatoriale (172ème) et le Tchad (173ème).

En matière de lutte contre la corruption au Gabon, le quotidien l’Union, déplore que six ans après sa création, la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLEI) n’ait toujours dévoilé aucune étude ou statistique sur le phénomène de la corruption dans le pays.

 

Le journal invite la CNLEI à suivre l’exemple de la Commission nationale anticorruption du Cameroun (CONAC) qui a publié le 26 juillet dernier le classement des départements ministériels les plus corrompus du pays. L’Union salue « une initiative courageuse qui devrait faire école ».

 

« L’exemple de la CONAC au Cameroun doit inspirer la CNLEI du Gabon, sinon elle devrait soit revoir ses missions et les limiter à la prévention, soit tout simplement disparaître », conclut le journal.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog