Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 04:23

 

 

 

militaires tchadiens

 

 

 

Communiqué n°0016/FSR/BE/2012.

 

 

 

Deby vole au secours de son vassal le Général François Bozizé.

 

La décision de Deby d’aller à la rescousse du régime centrafricain en place n’étonne personne. C’est plutôt l’abstention de porter secours à Bozizé qui pourrait étonner. N’oublions pas que ce régime a été conçu à Ndjamena et ce sont les troupes de Deby qui avaient défait le régime légal et légitime de feu Ange Félix Patassé, qui refusait d’être un vassal à Deby.


Depuis la chute de Patassé la République Centrafricaine a été transformé le moins que l’on puisse dire en une énième région du Tchad. La souveraineté de la RCA a cessé d’exister. Bozizé et son Gouvernement ne peuvent oser entreprendre aucune initiative sans se référer au préalable à Deby.


Le peuple centrafricain frère n’entend nullement se soumettre à ce type de vassalisation. C’est la raison principale des contestations qui se sont transformées peu à peu en rébellion armée. Là encore Deby s’est transformé en juge. Alors qu’en fait il est partie en apportant un soutien actif au régime de la RCA. Il intervient tantôt dans le cadre de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique Centrale(CEMEAC) tantôt sous la bannière du Guide de la Révolution Libyenne le Colonel Gaddafi qui, grâce à ses pétrodollars l’ardeur des opposants armés se trouve souvent tempérée voire stoppée.


Aujourd’hui Gaddafi n’est plus et la CEMEAC a compris le jeu de Bozizé avec son mentor qui ne respecte aucun accord conclu avec leurs opposants sous l’égide de cette communauté. Pour ce faire, les opposants centrafricains ne peuvent eux aussi continuer à jouer au dindon de la farce. Rien ne pourrait les empêchait de se délier de tout accord et faire partir Bozizé par la force comme lui-même a été installé par la même logique grâce à Deby.


Le Front pour le Salut de la République (FSR) tient ici, à exprimer sa sympathie au peuple centrafricain et à condamner vigoureusement toute ingérence quelle que soit sa nature dans les affaires intérieures de la République Centrafricaine. Il appelle les frères centrafricains belligérants à privilégier le dialogue pour préserver le sang des centrafricains et la destruction de leur pays. L’intérêt de la RCA doit primer sur toute autre considération.


Par ailleurs le FSR demande à Deby de retirer ses troupes de la RCA et de s’occuper de ses ognons en laissant les centrafricains résoudre dans la dignité eux-mêmes leurs problèmes.

 

Enfin le FSR lance un appel pathétique à l’endroit de la communauté internationale surtout aux organisations humanitaires à bien vouloir apporter leur aide aux personnes déplacées et réfugiées afin d’alléger leurs souffrances. Le même appel est adressé à l’endroit de l’Union Africaine et de l’ONU afin qu’elles acceptent de bien vouloir prendre le relai de la CEMEAC pour aider les frères centrafricains à retrouver la voix de la paix grâce à une médiation objective.

                                                                          Fait,  le 21 décembre 2012.

 

 

Pour le Bureau Exécutif du Front pour le Salut de la République (FSR)

 

Dr Ali Gadaye

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Communiqués