Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 20:04




 

Dimanche 11 octobre 2009

 

Le Front Islamique du Tchad lance une croisade contre le régime de François Bozizé et d'Idriss Deby. Le FIS exige la libération immédiate dans les 24heures du Général Baba Laddé arrêté par les autorités de Bangui.

 Blog de Makaila



Front Islamique Tchadien
Jihad pour la libération de Baba Laddé

dimanche 11 octobre 2009 09:24

الله أكبر,الله أكبر,الله أكبر,الله أكبر
Allah est le plus grand, Allah est le plus grand, Allah est le plus grand, Allah est le plus grand

اشهد ان لا اله الا اللهاشهد ان لا اله الا الله
J'atteste qu'il n'y a de vraie divinité hormis Allah, J'atteste qu'il n'y a de vraie divinité hormis Allah

اشهد ان محمد رسول اللهاشهد ان محمد رسول الله
J'atteste que Mohamed est le messager d'Allah J'atteste que Mohamed est le messager d'Allah

حي على الصلاةحي على الصلاة
Venez à la prière Venez à la prière

حي على الفلاح حي على الفلاح
Venez à la félicité Venez à la félicité

الله أكبر الله أكبر
Allah est le plus grand Allah est le plus grand

لا اله الا الله
Il n'y a de vraie divinité hormis Allah

Le Front Islamique Tchadien vient d'apprendre que le général Baba Laddé avait été enlevé par les hommes du tyran centrafricain Bozizé.

Si le frère Baba Laddé n'est pas libéré dans les 24 heures, le Front Islamique Tchadien appellera au jihad contre le pouvoir de Bozizé.

Nous rappellons à tous nos frères que l'appel au jihad est aussi lancé contre les dictateurs Idriss Deby Itno du Tchad et Moussa Dadis Camara de Guinée.

الله أكبر
Allahou Akbar

par Front Islamique Tchadien



NDLR : Après avoir introduit les zakawa en Centrafrique avec le bilan que l'on sait, Bozizé a maintenant fort à faire avec la problématique de la guerre au Tchad dans laquelle il a mis le doigt dans l'engrenage. Il n'y a pas longtemps, son ministre d'Etat Cyriaque Gonda avait officiellement reçu en grande pompe M. Baba Laddè. On n'ose pas imaginer que cela ait pu se faire sans l'accord préalable de Bozizé lui-même. Récemment, le FPR de Baba Laddè a eu des accrochages avec l'armée tchadienne aux environs de Sido et menacé de s'en prendre aux installations pétrolières de Doba au Sud du Tchad dont nul n'ignore l'importance pour le régime de Déby. Pour les autorités de Ndjaména, c'est un casus belli. Bozizé dont on connaît les rapports de sujétion à Idriss Déby a-t-il les moyens de gérer cette situation. En s'en prenant au chef du FPR pour contenter son suzerain Déby, il ne peut que s'exposer aux foudres des intégristes tchadiens du font islamique. Qui cherche trouve, dit-on...! 
 

 

                  Communiqué de presse du blog de mak


 Bangui Arrestation arbitraire du général Baba Laddé du FPR.

Dimanche 11 octobre 2009


Depuis hier, nous avons constaté que le leader du Front Populaire pour le Redressement (FPR), le Général Baba Laddé, qui a ouvert des négociations politiques avec le Gouvernement tchadien, grâce à la médiation des autorités centrafricaines, est injoignable  à Bangui, sur son téléphone portable.

 La rédaction du blog, qui est régulièrement en contact avec le Général Baba Laddé, s’indigne devant les agissements des responsables politiques et administratifs centrafricains, qui se sont montrés médiateurs dans le conflit tchadien, et qui ont permis au leader du FPR, de venir à Bangui en lui garantissant sa sécurité.

Le Gouvernement centrafricain est tenu responsable devant la communauté africaine et internationale de ce qui pourrait arriver au Général Baba Laddé.

Aujourd’hui, il nous est permis tout simplement de constater,  que le général Laddé est tombé dans un guet-apens du gouvernement centrafricain, qui a procédé à son arrestation à Bangui.

Selon nos informations, le général Laddé, avait une rencontre avec  le ministre centrafricain de la défense. Depuis hier, son téléphone est fermé et il est injoignable.

Cette confusion corrobore la thèse irréfutable d'une arrestation arbitraire à travers un traquenard.

La rédaction du blog, proteste et condamne avec la dernière énergie, le comportement indigne et la mauvaise foi des autorités centrafricaines et tchadiennes, qui, sont animées par l’esprit de vengeance contre leurs adversaires politiques.

Notre rédaction lance un appel d’alerte urgente aux organisations des droits de l’homme centrafricaine et à tous les démocrates du monde, à  se mobiliser et à dénoncer avec fermeté le cynisme du régime tchadien et centrafricain.

Exige-la mise en liberté immédiate du général Baba Laddé et l’autorise à quitter Bangui  afin qu’il  regagne sa base et retrouver ses éléments dans un délai qui n’excède pas 48 heures.

Fait à Dakar, le 11-10-2009

Tel : 00 221 33 825 93 72

Tel: 00 221 77 617 3 1 47


Makaila Nguebla




Comment se décrit le Front Islamique Tchadien ?

 
Le Front Islamique Tchadien a désigné comme Guide Suprême et Emir le Cheikh Ahmat Tidjani Ismaël Bichara, qui est prisonnier des prisons de Deby depuis plus d'un an après le massacre de Kouno.

Les membres du Front Islamique Tchadien ont décidé de ne pas dévoiler leur appartenance au mouvement jusqu'à des temps meilleurs. Mais sachez que des membres du Front Islamique Tchadien sont présent dans tout le Tchad et à l'étranger. Des membres du mouvement sont dans la résistance UFR, dans le RFC, dans l'UFDD, dans l'UFDD-Fondamentale et dans l'UFCD, ainsi qu'au sein du MDJT. D'autres sont dans l'armée gouvernementale, dans la police et la gendarmerie. Un de nos leader est un membre important du Conseil Supérieur des Affaires Islamique du Tchad, enfin d'autres sont dans la société civile, simple bergers, instituteurs, artisans ou commerçants.

A l'étranger, nos membres sont au Cameroun, en République Centrafricaine, au Gabon, au Nigeria, au Bénin, au Niger, au Mali, en Côte d'Ivoire, en Guinée-Conakry, au Sénégal, en Mauritanie, au Maroc, en Algérie, en Libye, en Egypte, au Soudan, en Erythrée, à Djibouti, en Somalie, au Kenya, au Yemen, en Arabie Saoudite, en Syrie, au Pakistan, en Italie, en France, en Belgique et en Espagne. Tous sont des Tchadiens de la diaspora.

Nous avons décidés de nous consacrer à la prière, à l'aide des pauvres et des démunis et au soutien à l'UFR. Nous ne prendrons les armes au nom du Front Islamique Tchadien que si la situation l'exige dans le futur, mais nous préfèrons prier pour les âmes de nos ennemis. Nous ne pouvons dévoiler notre appartenance au Front Islamique Tchadien car les impérialistes et le tyran Deby veulent nous exterminer et nous mettre en prison comme notre Emir Ahmat Ismael Bichara, nous nous dévoilerons quand la sécurité de nos famille sera assurée.

Allah nous aime et nous aimons notre Dieu.


الله أكبر


Allahou Akbar

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales