Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 17:31

 

 

 

 

Bozizé KNK

 

 

Le 26/06/2012 à 16:10 par Benoît THELLIEZ , http://www.mtm-news.com 26/06/2012 à 16:21

Le Fonds monétaire international vient d’accorder un prêt sur trois ans de $ 63,2 millions à la République centrafricaine au titre de la Facilité élargie de crédit (Fec).

Dans un communiqué en date du 25 juin, le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé avoir approuvé une assistance financière sous forme de prêt sur trois ans à la Centrafrique afin de venir en aide à son programme économique à moyen terme. Le montant qui s’élève à $ 63,2 millions sera décaissé selon un calendrier comprenant plusieurs tranches, comme le prévoit le programme de la Facilité élargie de crédit (Fec) dans lequel il s’inscrit. L’État centrafricain pourra dès à présent compter sur le versement de près de $ 10,5 millions.

Le FMI indique que le programme de réformes des autorités de Bangui « a pour but de renforcer la stabilité macroéconomique en restaurant la discipline budgétaire ; de dégager des marges budgétaires pour permettre une augmentation des dépenses publiques en faveur de programmes sociaux essentiels et d'infrastructures de base ; de renforcer les capacités du pays et ses institutions et d'accélérer les réformes structurelles afin de faire disparaître les entraves à la croissance ». L'institution « reconnaît la fragilité de la République centrafricaine […] qui maintient une stabilité économique au sein d’un environnement très difficile » et souhaite par son action être un « catalyseur de financements sous la forme de dons » afin de « promouvoir la reprise et soutenir les efforts des autorités ».

La République centrafricaine est toujours confrontée à la présence sur son sol de divers groupes armés - rebelles ou simples bandits -, comme l’atteste encore le pillage le 24 juin du site du groupe français Areva, près du gisement d'uranium de Bakouma (sud-est). D’autre part, le président François Bozizé s’est attelé en janvier dernier au redressement des entreprises publiques en créant un conseil spécial chargé de les administrer de manière centralisée, tout en luttant au sein même de son exécutif contre la corruption et les détournements de fonds publics.

Le FMI estime que la croissance économique de la Centrafrique devrait s’accélérer progressivement pour atteindre environ 6 % en 2014, contre 3,3 % en 2011.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie