Sommaire

Recherche

Liens

7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 01:13

 

 

 

 

entête FARE 2011

 

COMMUNIQUE DE PRESSE RELATIF AUX TROUBLES DU 02 AOUT 2012 A BANGUI

 

 

       Le Jeudi 02 Août 2012, des milliers de candidats malheureux aux tests d’entrée dans les Forces Armées Centrafricaines (FACA) s’étaient soulevés et avaient pris d’assaut certains points névralgiques de la Ville de Bangui. Les 4ème, 5ème, 6ème, 7ème et 8ème  Arrondissements ont été les principaux théâtres de ces émeutes qui ont occasionné des blessures et d’importants dégâts matériels (destruction de biens meubles et immeubles appartenant à l’Etat dont les Mairies des 7ème et 8ème Arrondissements et une partie du pont de KASSAÏ etc.)

       La Maison d’Arrêt de NGARAGBA  a été saccagée et environ 750 prisonniers et détenus s’étaient évadés.

       Les candidats malheureux dont le nombre avoisine 10.000, reprochent au Ministère de la Défense Nationale d’avoir procédé à un recrutement sur une base clanique d’une part et d’autre part d’avoir indûment encaissé des frais de test d’un montant de 5.000 FCFA par personne et dont ils réclament le remboursement.

       Ces violentes manifestations dont la spontanéité avait ébranlé le régime du Général François BOZIZE traduit le rejet par la population d’un pouvoir manifestement incapable de  répondre à ses attentes depuis les élections frauduleuses de Janvier 2011 au cours desquelles le KNK lui avait promis monts et  merveilles.

       Le Gouvernement du Général BOZIZE doit démontrer au peuple centrafricain que le recrutement querellé a été opéré sur une base nationale, statistiques à l’appui. Il doit aussi  indiquer l’affectation des fonds versés et prouver qu’ils ont été utilisés dans l’intérêt des candidats.

       Au lieu de répondre aux revendications légitimes des manifestants, le Ministre délégué à la Défense Nationale, le Colonel Francis BOZIZE a vite fait de trouver un bouc émissaire en affirmant sans preuve aucune et de manière péremptoire « que ces jeunes ont été manipulés par des politiciens, mais l’opposition devrait comprendre que ces actes les déshonorent, eux ainsi que notre jeunesse ».

        Cette jeunesse qui, hier a été l’objet de toutes les convoitises à des fins électoralistes, est aujourd’hui persécutée par le pouvoir KNK.

LE FARE 2011 :

-         Rejette avec force l’accusation sans fondement du Ministre Délégué à la défense Nationale.

-         Exige la publication des statistiques sur le caractère national du recrutement dans l’Armée.

-         Exige la preuve de la transparence dans la gestion des frais versés par les candidats pour les tests d’entrée dans les Forces Armées Centrafricaines (FACA).

-         Rend le Gouvernement seul responsable du déclenchement des émeutes du 02 Août 2012.

-         Exhorte la population à la vigilance et à ne pas céder aux provocations d’un pouvoir aux abois.

 

 

                                                                  Fait à Bangui, le 06 Août 2012

 

 

                                                                           Le Coordonnateur

 

 

Tiangaye

 

 

                                                                  Maître Nicolas TIANGAYE

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog