Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 18:23

 

 

 

Cyrus Sandy et Faustin Bambou


Radio Ndéké Luka Mercredi, 28 Décembre 2011 16:28

 

La famille de la presse privée centrafricaine a failli passer la fin de cette année 2011, avec un de ses éléments en prison.  Il s’appelle Emmanuel Cyrus Sandy, directeur de publication du journal « Médias + » et en a échappé de plus belle.


En effet, Sandy, à travers un message qu’il a envoyé lui-même depuis son téléphone portable à un quotidien de la place a signifié dans un premier temps qu’il a été convoqué le 27 décembre 2011, au niveau de la Section de Recherches et d’Investigations (SRI).

 

Quelques heures plus tard,  mentionne cet organe ce 28 décembre dans sa dernière  livraison, le directeur de publication de « Medias + » a encore renvoyé un autre message signifiant qu’il a été sur le point d’être présenté au Procureur de la République. Toutefois, indique le journal, les raisons de son interpellation n’ont pas été données.

 

Joint au téléphone par Radio Ndeke Luka, Emmanuel Cyrus Sandy rassure ce mercredi qu’il a été brièvement arrêté puis relâché, toujours sans aucune raison.

 

Des sources concordantes, affirmeraient que le pouvoir lui aurait reproché de parler du chef rebelle tchadien Baba Ladé qui excède dans les exactions et pillages des éleveurs sur le sol centrafricain au vu et au su des autorités du pays.

 

A titre de rappel, ce directeur de publication et son homologue des « Collines de Bas-Oubangui Faustin Bambou ont été arrêtés puis relâchés en juillet dernier. Les deux journalistes sont poursuivis pour « incitation à la haine et à la violence » suite aux articles publiés et accusant le Ministre délégué à la défense de détournement des pensions des retraités militaires et gendarmes. Les fonds en question ont été alloués par l’Union Européenne.

 

 

 

NDLR : Dans la situation où se trouve le régime de Bozizé actuellement, quel intérêt a-t-il à mettre des journalistes en prison ?

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Droits de l'Homme et Liberté de Presse