Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 23:32

 

 

 

Collectif-des-Oubanguiens.JPG


 

Le Collectif des Oubanguiens est très préoccupé par l'évolution de la situation politique nationale après l'entrée des troupes de la coalition SELEKA à Bangui, le 23 et 24 mars 2013. Nous prenons acte de ce que le régime incompétent, impopulaire, impotent du président BOZIZE est défait et ce dernier est en fuite.


En ce moment historique de la lutte du peuple centrafricain contre toute dictature, nous rappelons que notre pays a trop souffert des hommes qui arrivent en libérateurs et se transforment en dictateurs en confisquant le pouvoir avec des élections truquées jusqu’à ce qu’une autre révolte populaire les en chassent ! C’est un cercle vicieux que nous devons absolument briser pour libérer véritablement notre pays.


Nous lançons un appel pressant et solennel aux futurs locataires du pouvoir politique de ne pas céder à la tentation de perpétuer ce cercle vicieux !


Pour le Collectif des Oubanguiens, il urge de prendre rapidement toutes les mesures qui s’imposent pour ramener la paix dans le pays, sécuriser les routes, protéger les populations, les nationaux comme les étrangers, les structures économiques de notre pays, les organisations nationales et internationales installées sur notre territoire.


Nous exigeons l'organisation sans délai d'une concertation nationale ouverte à toutes les sensibilités politiques centrafricaines et aux observateurs étrangers représentant les organisations internationales intéressées, afin que soient arrêtés, d’un commun accord entre Centrafricains, les modalités et les organes dirigeantes de la transition, ainsi qu’un agenda pour l’organisation d’élections présidentielles, législatives et municipales dans des délais raisonnables acceptés de tous.


Nous appelons toutes les forces politiques, associatives et syndicales centrafricaines, favorables à la paix et à l’avènement de la démocratie, à saisir cette opportunité, afin, qu’ensemble, nous arrivions à sauver notre pays du cercle vicieux décrit ci-dessus et à le doter définitivement d’institutions stables respectueuses du peuple et respectées pour cela.


Le Collectif des Oubanguiens.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Opinion