Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 23:13


Birao

BOULEMBE (Cameroun) - Le Haut commissaire de l'ONU pour les réfugiés, Antonio Guterres, a appelé à ne pas oublier la Centrafrique et ses réfugiés, lors d'une visite mercredi et jeudi d'un site d'accueil dans l'est du Cameroun.

A Boulembe (380 km de Yaoundé) où se trouvent 1.150 (bien 1.150) réfugiés centrafricains, M. Guterres a exhorté mercredi la communauté internationale "à accorder beaucoup plus d'importance à la Centrafrique", estimant que cet Etat a été "oublié" au profit de pays comme "l'Afghanistan".

"Il y a un peuple qui souffre énormément face à l'indifférence de la communauté internationale", a-t-il précisé jeudi face à la presse, indiquant que 200.000 Centrafricains étaient déplacés à l'intérieur de leur pays, plus de 80.000 autres réfugiés au Cameroun et plus de 60.000 au Tchad.

"Je désire que la paix puisse s'établir en Centrafrique" qui tente de mener à son terme un processus de paix après avoir été confrontée pendant des années à des rébellions et coups d'Etat, a affirmé Antonio Guterres.

"Il faut qu'il y ait un accord politique. (...) Mais il faut aussi qu'il y ait une capacité de l'Etat à assurer la sécurité afin que les réfugiés puissent rentrer chez eux pour reconstruire leur avenir", a-t-il ajouté.

Dans son intervention, le porte-parole des réfugiés, Adama Hadja, a indiqué que les Centrafricains de Boulembe ne souhaitaient plus se contenter de "l'assistance" et avaient besoin de matériel et d'intrants agricoles, d'un centre de santé et de plus de puits d'eau.

Un seul puits ravitaille 5.000 personnes, dont les 1.150 réfugiés. Plusieurs Centrafricains interrogés par l'AFP ont affirmé qu'ils souhaitaient s'établir définitivement au Cameroun.

Selon le HCR, les réfugiés centrafricains sont répartis sur plus de 70 sites dans les régions de l'Est et de l'Adamaoua, le long de la frontière avec la Centrafrique.

Antonio Guterres a visité jeudi un deuxième site d'accueil de réfugiés dans l'Est. Il devait achever vendredi sa visite au Cameroun et se rendre ensuite en Centrafrique jusqu'au 9 mars.

(©AFP / 04 mars 2010 16h31)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Humanitaire