Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 23:02

 

 

 

 

Kony

 

Le Monde.fr avec AFP | 30.04.2012 à 13h34

Le chef de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), Joseph Kony, opère à la frontière du Soudan et du Soudan du Sud, ainsi qu'en République centrafricaine, affirme le chef d'état-major de l'armée ougandaise.

Joseph Kony recherché par la Cour pénale internationale (CPI), s'est établi aux confins de la République centrafricaine, de l'Etat sud-soudanais de Bahr-el-Ghazal, et de celui, soudanais, du Darfour, affirme Aronda Nyakairima, le chef d'état-major de l'armée ougandaise, lors d'une conférence de presse. La LRA a été créée à la fin des années 1980 en Ouganda. Chassée du pays en 2006, elle opère désormais depuis les autres pays de la région.

L'Ouganda est à la pointe d'une force de l'Union africaine chargée de traquer le chef de la LRA, une guérilla tristement célèbre pour ses enlèvements d'enfants, dont elle fait des esclaves et des soldats, et ses mutilations de civils.

Selon le chef d'état-major ougandais, le régime du président soudanais Omar Al-Bachir, lui-même recherché par la CPI, a commencé à armer et abriter la LRA en 2002. Ce soutien soudanais à la rébellion de Kony est largement perçu comme une mesure de représailles contre Kampala, elle-même accusée d'avoir soutenu des mouvements rebelles contre Khartoum. M. Nyakairima a cependant précisé ne pas avoir de preuves formelles que ce soutien de Khartoum à la LRA se poursuive aujourd'hui.

La mission mise sur pied par l'UA, soutenue par des forces spéciales américaines, a pour mandat de rechercher le fugitif de la CPI en Ouganda, en Centrafrique et au Soudan du Sud. Elle n'a la permission d'opérer ni au Soudan, ni en République démocratique du Congo(RDC), où la LRA est aussi active.

Le Soudan du Sud est indépendant du Soudan depuis juillet 2011, mais la frontière entre les deux pays n'est toujours pas démarquée. Dans cette zone frontalière, sévissent notamment à la fois des rebelles soudanais du Darfour opposés à Khartoum et des milices opérant pour le compte du régime d'Omar Al-Bachir.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers