Sommaire

Recherche

Liens

25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 02:06

 

 

 

 

 

Josué Binoua

 

margaret-vogt

 

Radio Ndéké Luka Mardi, 24 Juillet 2012 15:09

Le gouvernement Centrafricain envisage d’organiser dans un avenir proche le 3eatelier de concertation sur la révision du code électoral. C’est une annonce faite par le Pasteur Josué Binoua, ministre de l’Administration du Territoire et président du Comité Transitoire des Elections législatives partielles ce 24 juillet 2012.

Il a fait cette annonce en présence du Chef du Bureau Intégré des  Nations Unies en RCA Margarèthe Vogt et le ministre Conseiller à la Délégation de l’Union Européenne en Centrafrique Bernard Piette.

Selon le pasteur Josué Binoua, c’est sur instruction du président de la République  François Bozizé qu’il s’est entretenu avec les 2 responsables pour communiquer le plan élaboré par le gouvernement en vue de la tenue effective des élections législatives partielles en RCA. « Ce troisième atelier aura pour but de réexpliquer la vision du gouvernement pour que le travail de préparation électorale sur le plan technique reste aux techniciens…que le contrôle politique se fasse par les  partis politiques et la société civile »explique le ministre.

Du côté du Bureau intégré des Nations en Centrafrique, il se dit prêt pour appuyer ce processus qui s’inscrit dans le cadre de leur mission, celle de la consolidation de la paix.

Pour Margaret Vogt « c’est pour nous l’un des plus importants points de la consolidation de la paix. Nous allons une fois de plus financer techniquement et financièrement les travaux de cet atelier de concertation. Aussi, prendre attache avec d’autres partenaires dont la Francophonie et l’Union Européenne pour que tous ensemble, nous nous réunissions derrière le Gouvernement centrafricain pour le bon déroulement de ces discussions».

 

NDLR : Approché par la rédaction, le cabinet du ministre de l’Administration du territoire nous a fait part des précisions suivantes et a tenu à  rappeler que dans un communiqué signé du 30 avril dernier, le Réseau des Organisations Non Gouvernementales de défense des droits de l’homme a  exigé de tous les acteurs un 3ème atelier de concertation sur la révision dudit code électoral.

Deux points ont été inscrits à l'ordre du jour de la rencontre du Ministre de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation avec la Représentante du BINUCA.

1/ Informer la Représentante sur l'organisation d'un troisième atelier sur le code électoral, sur instruction du Président de la République

2/ Solliciter à nouveaux le financement de ce troisième atelier par le BINUCA qui avait déjà donné son accord de principe dans le passé.

Le Président de la République a instruit le Ministre de l'Administration du Territoire, de réexpliquer à la classe politique sa vision du code  électoral consistant à laisser aux techniciens de l'Administration le travail quotidien de la préparation matérielle et
technique des élections.

Toujours selon le ministère, le contrôle politique des élections sera l'affaire de la classe politique et de la société civile.

Le mercredi 25 juillet, le Ministre de l'Administration du Territoire rencontrera à nouveau Mme Vogt et le conseiller politique de l'Ambassadeur de l'Union européenne, qu'il a reçu aujourd'hui, successivement l'équipe de Me Henri Pouzère à 09h00, le parti KNK à 10h00 et l'Ambassadeur de la France à 12h00, pour les mêmes objectifs ci-dessus évoqués.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog