Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 02:01

 

 

 

 

Bozizé avec l'émir du Qatar QNA EmirCentAfr191921112011

 


Avec la possibilité de réagir sur les articles mis en ligne sur www.centrafrique-presse.info, un internaute a posté une intéressante et constructive réaction que nous reprenons sur CAP. Le compatriote s’est surtout adressé au président centrafricain dont il pense avec juste raison qu’il a encore visiblement quelques progrès à faire question protocole d’Etat. L’internaute se livre aussi vers la fin de sa réaction à l’accablant constat dont tous les Centrafricains ne peuvent que s’en attrister à savoir que la catastrophique situation dans laquelle se trouve leur pays à présent, ne peut nullement attirer quelque investisseur que ce soit, n’en déplaise aux autorités actuelles de Bangui qui continuent à faire la politique de l’autruche, en ne faisant rien pour changer radicalement les choses dans le bon sens et en refusant d’admettre la douloureuse évidence.


Rédaction C.A.P

 


C'est là où on voit à travers cette photo toute la bassesse et le manque de culture de cet homme qui se dit président de la république. Cette situation démontre que même après 8 ans de règne, BOZIZE n'a pas encore compris les règles du protocole d’Etat, non seulement il est limité intellectuellement mais aussi ceux qui l'entourent sont aussi incapables de le former. Voici les erreurs qui feront que cette négociation ne pourra jamais aboutir:

1-      1°) Lorsqu'on est chef de l'Etat et qu'on va à une visite officielle, la tenue que l'on porte doit être de couleur sombre, soit noire ou bleu nuit, symbole de son autorité, pas cette couleur vive ou il ressemble plutôt à un homme d'affaire qui cherche à séduire un banquier pour un crédit

 

2-      2°) Lorsqu'on se tient devant son homologue qui est aussi chef d'Etat les jambes ne sont pas vulgairement écartées comme on le voit mais croisées ou rapprochées l'une de l'autre.

 

3-      3°) Une visite officielle n'a jamais été improvisée elle est préparée en amont par les relations diplomatiques et des techniciens préparent à cet effet des dossiers qui seront déballés lors d'une négociation direct avec les investisseurs ou les différentes institutions, pour cela le président lors de sa 1ere réception avec son homologue ne tient pas un dossier en main comme on le voit ici mais définit plutôt l'objet de sa visite et demande le soutien du président pour un investissement dans son pays. ce rôle de tenir des dossiers en main incombe aux techniciens qui se sont préparés pour cela.


Conclusion : L'émir du Qatar sait qu'il a en face de lui un amateur qui n’est là que pour ses propres intérêts.

BOZIZE doit savoir qu'il y a jamais d'investissement dans le risque, tous les indicateurs de la BM et autres sont contre lui. Avant d'investir, certaines questions élémentaires doivent se poser: quel est le climat des affaires dans le pays? La justice protège-t-elle les investisseurs? Le pays est-il sécurisé?  A ces questions BOZIZE est très loin des réponses positives.

 

A ce propos en passant j'informe BOZIZE que son cher pays est classé 4eme sur 10 pays les plus dangereux en Afrique (slateafrique.com) notre pays est même plus dangereux que la Lybie à l'époque de la guerre et plus dangereux que le désert malien contrôlé par AQMI. Pense-t-il que la Qatar va investir dans un tel pays ou le mouvement des étrangers se situe entre 7h et 17 h au-delà c'est au risque et péril de la personne.


 Alors, que BOZIZE arrête de piller le trésor pour des voyages farfelus et sans aucun intérêt pour le pays et le peuple !

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Opinion