Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 00:24

 

 

 

 

passeport biom pages intérieures

 

Radio Ndéké Luka Samedi, 31 Mars 2012 17:50

Attention usagers des anciens passeports centrafricains. Cette pièce administrative arrive à expiration ce 31 mars 2012 à minuit. Au-delà,  seuls les passeports biométriques pourront être acceptés pour les sorties du territoire centrafricain. Une information rendue publique ce samedi par les responsables de l’Immigration et Emigration du pays.

André Namdanga, Directeur de l’Immigration interrogé par Radio Ndeke Luka explique que « les Centrafricains vivant à l’étranger et dont les anciens passeports sont en cours de validité, peuvent les utiliser uniquement pour entrer en Centrafrique. Mais ils ne pourront ressortir qu’avec le passeport biométrique. Les parents de ces derniers peuvent les aider dans la délivrance de cette pièce tout comme eux-mêmes une fois descendus à Bangui. Tout Centrafricain est invité à venir se faire délivrer cette pièce sur place ».

Lors d’une récente visite au centre des passeports biométriques, Claude-Richard Ngouandjia, ministre de la Sécurité publique a annoncé que des réflexions sont en cours pour faciliter l’obtention de ces nouveaux passeports par les Centrafricains vivant à l’étranger.

L’édition de ces nouveaux passeports relance la question de la rapidité avec laquelle ils seraient remis aux ayants droits. Certains compatriotes ont toujours dénoncé le fait que les documents d’identification et administratifs soient facilement délivrés aux étrangers au détriment des citoyens.

Rappelons que trois types de passeports biométriques sont mis en circulation. Il s’agit du passeport biométrique diplomatique, du passeport biométrique de service et du passeport biométrique ordinaire.

 

NDLR : La RCA ne peut demeurer le seul au pays au monde où ses ressortissants qui vivent à l’étranger doivent absolument retourner dans leur pays pour se faire délivrer un simple passeport, fût-il biométrique. Il faut en finir avec ces règlements aberrants où les passeports sont signés par le ministre de la sécurité comme au bon vieux temps de la dictature de Bokassa.  

A Paris par exemple, les consulats des autres pays membres de la CEMAC délivrent déjà ces fameux passeports biométriques à leurs ressortissants depuis belle lurette et sans complications inutiles alors que les autorités parlent seulement de « réflexion » pour faciliter l’obtention aux Centrafricains de l’étranger.

Cette « réflexion » dont parle ce ministre davantage porté à délivrer des faux papiers tarifés aux Libanais ne doit pas s’éterniser et se conclure vite car la délivrance d’un titre administratif de voyage est un droit attaché à la qualité de citoyen des Centrafricains. Les autorités de Bangui dont la propension à confisquer arbitrairement les passeports des citoyens doivent prendre toutes les dispositions pour délivrer rapidement à tous les citoyens qui en ont besoin ces passeports, y compris à ceux qui vivent à l’étranger.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société