Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 18:19




Bangui - (Xinhuanet 10/11/2009) - La tenue dans le délai des élections présidentielles et législatives en 2010 en République centrafricaine est encore possible, a annoncé lundi le président de la Commission électorale indépendante (CEI) du pays, le pasteur Binguimalé, dans un communiqué.


Le président de la CEI a voulu ainsi "rassurer l'opinion nationale et internationale" et couper court à ce qu'il considère être "des bruits incessants, des préjugés et des appréhensions des uns et des autres tendant à faire croire à un quelconque report des élections", prévu pour mars 2010.


Cette mise au point du pasteur Binguimalé intervient au lendemain d'une audience accordée au 31 membres de la coordination nationale de la CEI par le président de la République François Bozizé, qui s'est également entretenu en tête-à-tête avec le président de la CEI au sujet des difficultés rencontrées par cet organe chargé d'organiser les élections.


"C'est un grand jour aujourd'hui de vous recevoir pour marquer aux yeux de l'opinion nationale et internationale que la Commission électorale indépendante centrafricaine est en place et à pied d'œuvre", a déclaré Bozizé lors de cette rencontre, promettant que "le gouvernement pour sa part fera de son mieux pour répondre et pour accompagner [la CEI] dans cette mission".


Depuis une dizaine de jours, la presse se fait l'écho des critiques de l'opposition reprochant au gouvernement de ne pas donner à la CEI les moyens nécessaires pour devenir opérationnelle et de chercher plutôt à faire prolonger le mandat du président Bozizé.


L'opposition relève notamment le fait que la CEI ne dispose pas de locaux pour se réunir, que le fichier électoral ayant servi aux élections précédentes est inexistant et que les groupes armés gardent encore leurs armes en raison de ce que le programme de désarmement lancé depuis le 13 août 2009 a pris du retard.

 

© Copyright Xinhuanet

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique