Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 16:53




APA-Paris 05-11-2009 (France) Kofi Yamgnane, ancien Secrétaire d’Etat aux Affaires sociales et à l’Intégration de François Mitterrand, a expliqué lundi à Paris sa candidature à la prochaine élection présidentielle togolaise par sa volonté de mettre un terme à « la situation politique et économique chaotique » dans laquelle vivent les populations.

« Les Togolais savent qu’ils souffrent et ils le disent. Partout dans le pays la pauvreté galope, elle est très prégnante. Il y a des gens qui se lèvent le matin et qui ne sont pas assurés d’avoir à manger. Les gens ne peuvent pas se soigner, il n’y a pas de médecins ni d’hôpitaux. Donc il faut mettre fin à cette souffrance », a déclaré M. Yamgnane au cours d’une conférence de presse.

A l’en croire, l’autre fléau qui justifie la « situation politique et économique chaotique » est la corruption qui a atteint un niveau tel que les ressources du pays sont exclusivement entre les mains des tenants du pouvoir qui les dilapident à leurs guise.

« Au Togo, tout le monde est corrompu. Il n’y a qu’à voir ce qui se passe au port de Lomé où l’argent ne va pas au trésor public mais directement au Palais présidentiel », a t-il laissé entendre dénonçant la « dictature » qui dirige le pays.

« Le Togo est une dictature absolument sans pitié où tout le monde a peur de tout le monde, où personne ne parle à personne de politique », déclare t-il précisant que « les généraux et les colonels qui sont à la base de tout cela sont eux-mêmes espionnés et j’ai pu le vérifier moi-même ».

« Le pays est sous écoute. L’espionnage est partout et vous ne pouvez pas téléphoner sans être écoutés, y compris les ambassades accréditées », a t-il ajouté.

Pour lui, la situation du pays est arrivée à un tel point que se serait une faute de sa part de rester sans réaction même s’il n’était pas, à cause de sa formation, destiné a priori à la politique.

« C’est cette situation qui est devenue insupportable pour moi. Je ne suis pas un politicien. Mais si je fais ça, c’est parce que j’aime les hommes. Et c’est parce que cette situation me paraît insupportable que j’ai décidé de demander aux Togolais de me donner la possibilité de proposer autre chose que ce qui existe aujourd’hui », a dit Kofi Yamgane.

« Naturellement, j’ai des difficultés quand je vais parler aux gens, parce que les autorités ne voient pas les choses comme ça », a t-il révélé précisant « avoir, comme toute personne peur pour (sa) vie ».

 « Il n’y a aucune raison que je n’ai pas peur parce que je suis un homme normal. Mais l’enjeu en vaut la chandelle », a relativise M. Yamgnane pour qui « il faut à un certain moment que des gens se sacrifient pour leur peuple, même la France l’a fait ».

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE