Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 16:12

 

 

Jean-Francis-Boziz-.jpg

 

 

Radio Ndéké Luka Lundi, 04 Octobre 2010 13:43

L’insécurité dans le nord-est et le sud-est de la Centrafrique, l’occupation des villes centrafricaines par des rebellions centrafricaines et étrangères. Tous ces points ont été évoqués ce 04 septembre 2010 par Jean Francis Bozizé, ministre centrafricain délégué à la défense nationale dans un entretien accordé à  Radio Ndeke Luka.

 

Jean Francis Bozizé confirme que les éléments rebelles de la CPJP (Convention des patriotes pour la justice et la paix) de Charles Massi,  ont bel et bien pris le contrôle de la ville de Yalinga sans combat après les échecs répétés de ces derniers pour occuper la localité de Ndélé.

 

Le ministre s’est félicité en revanche de l’organisation des populations de Birao en cellules d’auto défense pour faire face aux incursions de la LRA dans la ville. « La protection du territoire, a-t-il déclaré, n’est pas la seule  affaire de l’armée »

 

Au sujet de l’appui de la France aux Forces armées centrafricaines pour neutraliser la LRA de Joseph Koni, le ministre a révélé qu’un accord de principe de Paris a déjà été donné au président centrafricain lors de sa visite en France à l’occasion de la célébration du 14 juillet dernier. Pour l’instant poursuit-il, « des techniciens sont en train de faire un travail sérieux sur le dossier ».

 

Interrogé sur le déroulement des élections dans les zones en proie à des instabilités manifestes, le ministre a expliqué que toutes les dispositions sont en train d’être prises pour un déroulement correct du scrutin dans ces zones. « Des plans sont en train d’être élaborés a-t-il ajouté. L’armée est une grande muette. Il y a des choses qu’il ne faut jamais révéler au grand public dans le domaine militaire. Mais les forces armées centrafricaines sont là pour protéger la population ».

 

Il a cité la présence des forces multinationales présentes sur le territoire centrafricain et qui aideront à la sécurisation de ces zones.

 

 

 

NDLR : Ce rejeton de Bozizé se moque vraiment du monde. Est-il moins grave que les FACA perde le contrôle de Yalinga que Ndélé ? Jusqu'à quand lui et son père vont-ils continuer à sous-traiter la défense du territoire national aux armées étrangères ? A quoi sert l'armée nationale si le ministre de la défense doit davantage compter sur les cellules d'auto-défense pour défendre les villes et les populations.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique