Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 22:29

 

 

urne.jpg

 

 

COLLECTIF DES FORCES DU CHANGEMENT EN CENTRAFRIQUE

                                             (SECTION DE FRANCE)

 

                                                                        Paris, le 24 Mars  2010

 

                                                             A  S.E. Monsieur le Président Abdou DIOUF

                                                               Secrétaire Général de  l’Organisation                                      

                                                                        Internationale de la Francophonie

                                                                        28, rue de Bourgogne

                                                                        75007 Paris

 

OBJET : Elections générales en Centrafrique

 

Monsieur le Président,

 

     L’année 2010 est celle des élections législatives et de l’élection présidentielle en République Centrafricaine,  le mandat des députés expirant le 3 Juin 2010 et celui du Président de la République le 10 Juin 2010. Un décret convoquant le corps électoral le 25 Avril 2010 a été  pris par le Président de la République sans le rapport de la Commission Electorale Indépendante (CEI) chargée légalement  d’organiser les élections,  donc d’en  déterminer la date .

 

     Or, les conditions matérielles et politiques préalables à l’organisation d’une élection crédible ne sont pas remplies :

 

-          Non achèvement du programme de Désarmement Démobilisation et Réinsertion (DDR),

-          Des déplacements des populations à l’intérieur et à l’extérieur du pays qui sont estimés à 438 134 par le Haut Commissariat aux Réfugiés et les ONG humanitaires. En effet, sur seize préfectures, huit connaissent les mouvements de rébellion armée,

-          L’inexistence des listes électorales  viables et incontestables,

-          Découpage électoral non équitable,

 

     En outre, le Président de la Commission Electorale Indépendante est partial, dévolu au Président de la République et pratique une mauvaise gestion des fonds de la Commission.

 

      Les élections constituent pour un pays en transition démocratique comme la République Centrafricaine un moment important, car elles doivent être transparentes et incontestables, reflétant le vote de chaque citoyen. C’est la condition de la paix durable et du développement  économique.

 

      Compte tenu du rôle important que joue la Francophonie dans ce processus électoral, nous vous prions d’intervenir auprès du Président François BOZIZE  pour :

 

-          Abroger le décret convoquant le corps électoral,

-          Prendre en compte les exigences de l’opposition sur le fonctionnement de la CEI.

 

 

Nous vous prions, Monsieur le Président, de croire à notre haute considération.

 


ENTITES SIGNATAIRES :

 

1)- ENTITE : OPPOSITION DEMOCRATIQUE

ADP : Clément BELIBANGA

MLPC : Jean Didier KABRAL

 

2)- ENTITE : AUTRES PARTIS

CRPS : Serge-Simplice SOLET BOMAWOKO

PATRIE : Benjamin BELOUM

 

 3)- ENTITE : MOUVEMENTS POLITICO-MILITAIRES

NAP /APRD : Aubin-Roger KOMOTO

 

 

 

 

P.0/Le porte-parole

 

 

Clément BELIBANGA

Ancien Ministre

 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales