Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 01:03

 

 

 

doingBusiness.jpg

 

Cela n’étonnera personne mais la RCA vient encore de reculer dans le classement des pays du monde Doing Business 2013 de la Banque Mondiale pour ce qui est du climat des affaires. Alors qu'elle était classée 183ème sur 185 pays dans le précédent rapport de Doing Business de en 2011, elle occupe maintenant le dernier rang c’est-à-dire qu’elle se trouve au tout dernier rang, 185èmeplace sur 185 pays. Elle a donc reculé de deux places par rapport au rang qu'elle occupait en 2011. Ce classement ne prend pourtant pas compte les critères qui concernent les entreprises et les investisseurs ou qui affectent la compétitivité d'une économie. Si ces facteurs avaient été pris en considération, quelle serait la place de la RCA mais de toute façon elle est déjà dernière.  

Il ne peut en être autrement compte tenu de la terreur et du gangstérisme d’état de la douane parallèle privée qu’exerce la SODIF du mercenaire Armand Ianarelli qui aime mettre en avant son amitié avec le général Bozizé, à l’égard du peu d’entreprises sur lesquelles repose actuellement l’état centrafricain quant aux recettes fiscalo-douanières qui constituent l’essentiel de l’économie centrafricaine.  

 Ainsi va la Centrafrique de Bozizé. Ce pays, jadis, craint et respecté sous Bokassa, ce pays pépère et paisible sous Kolingba, ce pays digne et fier sous Patassé n'est plus que l'ombre de lui-même. Il est désespérément et continuellement sous perfusion financière, sécuritaire et alimentaire. Ce n'est pas un bon signal pour un pays qui ne produit rien et n’exporte rien du tout comme l’avait dit l’ex-demi-dieu Ndoutingaï. Les rares petites et moyennes entreprises (PME) sont gérées par des ressortissants étrangers (libanais, camerounais ou tchadiens).

A quoi a servi l'aide massive et multiforme (assistance technique et financière) de la Banque Mondiale, de la Société financière internationale (SFI) et d'autres partenaires au développement depuis 2008 ?

La rédaction CAP 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie