Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 00:45




 

APA Bangui 27-11-2009 (Centrafrique) Le chef de la délégation de l’Union européenne (UE), Guy Samzun, et le ministre d’Etat centrafricain à la coopération internationale, Sylvain Maliko, ont signé vendredi à Bangui, un accord de 26,5 milliards de FCFA destiné à financer l’aménagement, le bitumage et la surveillance de la route Bouar-Fambele, à la frontière avec le Cameroun, a appris APA.

 

« L’objectif de ce projet est de contribuer à la réduction de la pauvreté en favorisant une circulation fluide, rapide, sûre et à moindre coût des personnes et des biens sur les réseaux prioritaires de transport de surface en République centrafricaine, particulièrement sur l’axe Bouar-Garoua-Boulaï », a déclaré M. Maliko.

 

« La réalisation de cette route consolidera le réseau routier en République centrafricaine et le corridor numéro 2, prioritaire au niveau régional », a-t-il dit, soulignant que cet investissement participera au désenclavement de la République centrafricaine en améliorant l’accès au Port de Douala en toutes saisons ».

 

Le chef de la délégation de l’UE a déclaré, pour sa part, que l’Union européenne était consciente « des besoins de la Centrafrique, pays enclavé, en terme d’infrastructures de transport où le réseau routier est difficilement praticable, notamment en saison des pluies et nécessite un entretien coûteux ».

 

« Les deux marchés représentent dès lors une avancée significative vers la décentralisation du pays. Celui-ci sera encore amélioré grâce à l’intervention de la Banque mondiale qui a accepté de prendre en charge les kilomètres restants car ce corridor est identifié comme un itinéraire régional structurant au sein du réseau prioritaire d’itinéraires de transit de la CEMAC », a expliqué M. Samzum.

 

Les travaux d’aménagement, qui vont s’effectuer en 20 mois, comprennent la réhabilitation de deux ponts (Yolé et Nana) et l’aménagement d’une aire de repos.

 

 

NDLR : L’objet de cette convention et surtout le décaissement de ce financement destiné au bitumage de l’axe Bouar Garoua Mboulaï, est l’une des raisons ou pomme de discorde qui a entaché la fin du mandat du Français Jean Claude Esmieu à qui vient de succéder le Belge Samuel Samzun. Il est encore fort à craindre que la cupidité des autorités de Bangui et leur talents à détourner les financements provenant des partenaires au développement de la RCA ne viennent encore parasiter voire compromettre l’exécution dans de bonnes conditions de ces importants travaux routiers de désenclavement du pays. Ce sera un premier test pour le nouveau Délégué de l’Union Européenne.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie