Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 19:40

 

 

 

 

 

siege-de-lonu

Radio Ndéké Luka Samedi, 30 Juin 2012 14:31

La République Centrafricaine sollicite l’appui de la communauté internationale pour mettre un terme aux exactions de la LRA dans le pays.

C’est la substance de la déclaration de Charles Armel Doubane, Ambassadeur, Représentant Permanent de la République Centrafricaine devant le Conseil de Sécurité. Il a fait cette déclaration lors de la présentation du Rapport du Secrétaire général sur les activités du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique Centrale et les zones où sévit la Lord Resistance Army (LRA).

Charles Armel Doubane s’est focalisé sur trois aspects : Il présente d’abord la RCA comme victime de la LRA. Ainsi, le bilan des exactions fait état de 20 attaques, de nombreux tués, enlevés, 20400 déplacés et 5000 réfugiés, 3000 enfants non scolarisés, le tout couronné par un tissu socio–économique complètement déstructuré pour la seule année 2012. Ce  tableau sombre suscite un souhait unique pour les Centrafricains, c’est de voir éradiqué ce fléau afin que revienne et définitivement la paix, prélude au développement. Le peuple exaspéré souhaite ensuite voir Joseph Koni et ses hommes arrêtés et jugés pour leurs crimes.

Toujours selon Charles Armel Doubane, il est vital d’accompagner le processus de paix en RCA afin  de stabiliser les Etats de la sous-région. Il se félicite de l’appui des partenaires tant nationaux qu’internationaux qui, chaque jour, œuvrent en faveur des populations locales, des déplacés des réfugiés et victimes.

Enfin Charles Armel Doubane fait un plaidoyer pour une mobilisation de la Communauté internationale afin de mettre un terme à cette imposture véritable affront à un monde aujourd’hui civilisé.

 

NDLR : C’est toujours la même problématique qui se pose s’agissant des appels à l’aide émanant des autorités centrafricaines actuellement au pouvoir. Eu égard à leur mauvaise gouvernance et leur capacité de prédation des fonds mis à leur disposition par la communauté internationale comment leur faire confiance ! Pour le programme DDR, le récent plaidoyer de la représentante du SG des Nations Unies à New York n’a pas rapporté le moindre centime. Cet ambassadeur de la RCA aux Nations Unies est-il sûr que son patron Bozizé a réellement la volonté politique d’éradiquer la calamité LRA du sud-est du pays ?  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers