Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 03:03




 


(La Croix 25/11/2009)



Selon le dernier rapport de l'Onusida, le nombre de nouvelles infections a diminué de 17 % entre 2001 et 2008.

 

L’épidémie de VIH-sida ralentit sa progression dans le monde. Le nombre de nouvelles infections a diminué de 17 % entre 2001 et 2008, passant de 3,27 millions de nouveaux cas à 2,7 millions, constate le dernier rapport annuel de l’Onusida, le programme des Nations unies de lutte contre la maladie. Ce recul s’observe essentiellement en Afrique subsaharienne, qui reste cependant de loin la zone la plus touchée avec plus de 22 millions de porteurs du virus sur un total de 33,4 millions dans le monde.

« La tendance actuelle est due, en partie du moins, à la prévention du VIH », a précisé Michel Sidibé, directeur exécutif de l’Onusida. L’organisme estime que les campagnes pour l’utilisation du préservatif, dans les milieux de la prostitution mais aussi parmi le reste de la population, ont fait reculer la transmission.

Deuxième explication, la diminution de la transmission de la mère au fœtus. En 2008, environ 45 % des femmes enceintes séropositives ont reçu un traitement préventif contre 10 % en 2004.

Au total, 60 millions de personnes ont été infectées depuis la découverte de la maladie au début des années 1980 et environ 25 millions d’entre elles sont décédées, dont deux millions l’an dernier. L’Afrique subsaharienne a déploré le plus grand nombre de victimes (1,4 million) en 2008, loin devant l’Asie (379 000) et les anciens pays de l’Union soviétique (87 000).


Olivier TALLÈS

© Copyright La Croix

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société