Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 16:40

 

 

 

logo MLPC

Radio Ndéké Luka Jeudi, 19 Janvier 2012 14:37

« Il n’y a pas de fusion, il n’y a pas de ralliement, c’est une plaisanterie, et c’est très mauvais ». C’est en ces termes que Mouammar Bengué Bossin, leader de la mouvance du défunt président Ange-Félix Patassé a réagi ce 19 janvier 2012, sur les ondes de Radio Ndeke Luka. Il conteste ainsi la fusion annoncée week-end dernier par l’actuel président du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) Martin Ziguélé entre les 2 tendances.

Selon Mouammar Béngué Bossin, « une fusion digne de ce nom fait toujours appel à une négociation sanctionnée par la signature d’un acte officiel et rendu public entre les 2 parties en présence. Si celle-ci s’avère vraie, Martin Ziguélé n’a qu’à publier la liste dument signée des 105 candidats de la mouvance Patassé aux dernières législatives ».

Signalons que la fusion avait concerné une centaine de militants membres de la mouvance Patassé du 3ème et 5ème arrondissement de la ville de Bangui.

Martin Ziguélé, avait indiqué que l’«objectif de cette fusion a été la réconciliation. C’est un grand jour à marquer d’une pierre blanche dans la marche du MLPC vers la réunification ».

Notons que cette fusion contestée a eu lieu après plus de 8 ans de division relative à la  chute du défunt ex-président Ange-Félix Patassé, chassé au pouvoir depuis 15 mars 2003, par l’actuel Chef de l’Etat François Bozizé.

 

NDLR : Si le terme de fusion qui a été utilisé pour parler de cette cérémonie de retour au MLPC de plus d’une centaine de militants qui ont cru rejoindre le défunt président Patassé lors de la campagne électorale de 2011 peut paraître impropre, il n’en demeure pas moins évident que plusieurs ex-militants du MLPC  des 3ème et 5ème arrondissements de Bangui ont bien décidé de regagner le bercail du parti dirigé désormais par Martin Ziguélé. De nombreux ex-militants patassistes d'autres arrondissements expriment massivement et spontanément leur intention de regagner le MLPC de Martin Ziguélé et le même genre de cérémonie se déroulera dans ces autres arrondissements et dans tout le pays dans les prochains.  

Les ex-militants du MLPC de la mouvance du candidat indépendant Patassé sont à présent libres de regagner tous les partis politiques de leur choix sans subir les foudres d’un Bengué-Bossin dont on attend toujours la création annoncée du parti politique. Ce genre d’agitation ne peut qu’apporter de l’eau au moulin de la bozizie qui ne peut que profiter des querelles byzantines de l’opposition pour mieux s’agripper au pouvoir alors que tout l’effort devrait plutôt être consacré à la combattre énergiquement.

Personne n’a parlé de fusion du MLPC avec la mouvance de Bengué-Bossin. Une chose néanmoins est sûre. Patassé n’est plus et personne n’a le monopole de son héritage pas plus que sa mémoire ne doit être utilisée comme fonds de commerce par tous ceux dont le seul objectif et le combat est uniquement d’exister.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique