Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 01:57

 

 

 

vote d'une femme en Afrique

 

 

Reuters

Les élections législatives qui se sont déroulées en février au Tchad ont été entachées d'imperfections, ont déclaré vendredi les observateurs de l'Union européenne.

La mission dirigée par Louis Michel souligne notamment un manque de formation du personnel électoral et l'utilisation des ressources publiques au bénéfice du parti du président Idriss Déby.

Ce scrutin du 13 février a été largement remporté par le Mouvement patriotique du salut (MPS), qui a obtenu 110 des 188 sièges en jeu.

Au lendemain du vote, les observateurs européens avaient dit n'avoir relevé aucune irrégularité destinée à fausser le résultat.

Louis Michel a salué vendredi le fait que le Tchad se soit doté d'une commission électorale indépendante (Ceni) mais il a ajouté: "Malheureusement, l'indépendance et la neutralité de la Ceni ne suffisent pas à garantir un scrutin efficace."

Le Tchad produit environ 115.000 barils de pétrole par jour mais il demeure l'un des pays les plus pauvres du monde.

Idriss Déby a été réélu à la présidence le 25 avril avec 88,66% des voix lors d'une élection boycottée par ses principaux opposants.

Madjiasra Nasro, Bertrand Boucey pour le service français

 

NDLR : L'UE et la fameuse communauté internationale devraient veiller à tout faire en amont pour que les conditions de déroulement de ces élections en Afrique puissent répondre un tant soit peu aux standards d'élections en démocratie et non se contenter de faire le constat des hold-up des dictateurs qui font tout pour s'accrocher au pouvoir. Cela a été le cas avec Bozizé en Centrafrique qui a depuis sa dernière mascarade électorale, renoué avec le monopartisme. Bozizé est en même temps président de la République et député d'une circonscription de la capitale Bangui. Du jamais vu dans le monde. Ses femmes, ses enfants, sa soeur, ses cousins, neveux et nièces font également leur entrée à l'Assemblée nationale. C'est un véritable déni de démocratie sachant que cette parodie d'élections a été financé àrès de 80% par l'Union Européenne. C'est lamentable ! 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE