Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 01:32

 

 

Joseph Kony et un de ses adjoints

 

Centrafrique : la LRA tue au moins 6 personnes et en enlève une trentaine

BANGUI (AFP) - 15.03.2011 11:50

Au moins six personnes ont été tuées et au moins une trentaine ont été enlevées, lors d'une attaque dimanche en Centrafrique de la rébellion ougandaise de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) dans la région de Nzako (centre-est), a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Au moins six personnes ont été tuées et au moins une trentaine ont été enlevées, lors d'une attaque dimanche en Centrafrique de la rébellion ougandaise de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) dans la région de Nzako (centre-est), a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Au moins six personnes ont été tuées et au moins une trentaine ont été enlevées, lors d'une attaque dimanche en Centrafrique de la rébellion ougandaise de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) dans la région de Nzako (centre-est), a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Une source proche du dossier a fait état de six tués dont quatre militaires, et entre 30 et 50 personnes enlevées, alors qu'une source militaire à Bakouma, sous-préfecture de la préfecture de Mbomou, à quelque 60 km au sud de Nzako, fait état de 8 tués et d'une centaine de personnes enlevées.

"Les hommes de la LRA ont fait irruption dans la ville minière de Nzako en fin d'après-midi (dimanche), en tirant des coups de feu, tuant à bout portant huit personnes. Ils ont pillé des boutiques, incendié de nombreuses maisons d'habitation ainsi que des véhicules, et pris en otage au moins une centaine de personnes", selon cette source militaire à Bakouma.

"Informés de cette attaque, les éléments du détachement des forces armées centrafricaines (FACA) basés à Bakouma se sont lancés à leur poursuite dès dimanche soir. Ils ont repris lundi les opérations pour rattraper les rebelles et libérer les personnes retenues en otages", a ajouté la source.

Le 9 février 2010, des hommes de la LRA avaient occupé pendant plusieurs heures Nzako, pillant des maisons et tirant en l'air, avant de s'en retirer avec quelques dizaines d'otages.

© 2011 AFP

 

8 personnes tuées par la LRA à Nzacko

Radio Ndéké Luka Mardi, 15 Mars 2011 14:43

 

Les éléments rebelles de la LRA de Joseph Koni ont à nouveau attaqué une ville de la Centrafrique le weekend dernier. Il s’agit de la ville de Nzacko, localité située à 157 km de Bria, sur l’axe Bria – Yalinga.. L’attaque a fait 8 morts parmi la population, selon des sources concordantes.

Le correspondant de Radio Ndeke Luka qui a recueilli plusieurs témoignages confirme que plusieurs maisons ont été incendiées, des véhicules privés détruits, des boutiques de commerce général pillé et une centaine de personnes enlevées. Les ¾ de la population de la ville ont fui pour se réfugier dans le brousse.

Les assaillants ont évacué les lieux à l’arrivée des éléments des FACA (Forces Armées Centrafricaines) dont un détachement est basé à Bakouma, la ville voisine.

La dernière attaque de la LRA est celle perpétrée le dimanche 16 janvier 2011 aux villages d’Agoumar situés à 5 km de la ville de Rafaï et de Madabazouma situé à 100 km de la ville de Bangassou dans le sud de la Centrafrique. Des dégâts matériels importants ont été enregistrés et 12 personnes enlevées. Aucune perte en vie humaine n’a cependant été enregistrée.

 

ATTAQUE DES REBELLES OUGANDAIS DE LA LRA: AUTRES VICTIMES ET ENLÈVEMENTS

(MISNA) 15 Mars 2011 - 19:57 Une attaque des rebelles ougandais de la Lra à Bakouma (à 60 kilomètres au sud de Nzako, dans le Sud-est) se serait soldée par six victimes et une trentaine de civils enlevés, indique la presse internationale, citant des sources locales.

Les rebelles de la Lra, sous commandement de Joseph Kony, avaient déjà semé la terreur dans la riche région minière de Nzako – où opère essentiellement la compagnie française Areva – pendant le mois de février.

Après l’échec des négociations de paix en 2008, les rebelles de la Lra, qui ont sévi pendant près de 20 ans au Nord-Ouganda contre la communauté acholi, ont transféré leurs bases à l’étranger, plus particulièrement au Centrafrique, au Congo-Kinshasa et au Soudan, dont ils terrorisent les populations riveraines.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers