Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 23:59

 

 

 


alpha-conde-ippte-copie-1.jpg 

 

CONAKRY AFP / 26 septembre 2012 22h38 - L'allègement de la dette publique de Guinée d'un montant de 2,1 milliards de dollars (plus de 1,6 milliard d'euros) décidé mercredi par ses créanciers étrangers marque un pas sur la voie du redressement économique du pays, a estimé le président guinéen Alpha Condé.

Le Fonds monétaire international et la Banque mondiale ont annoncé une réduction de 66% du futur service de la dette extérieure de la Guinée sur une période de 40 ans, ce pays ayant atteint le point d'achèvement dans le cadre de l'initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE), qui permet l'allègement de sa dette multilatérale.

Cela représente l'annulation de plus de deux tiers de la dette extérieure guinéenne (soit 2,1 milliards de dollars sur un total de 3,2 milliards de dollars / plus de 1,6 milliard d'euros sur près de 2,5 milliards d'euros), affirme la présidence guinéenne dans un communiqué transmis à l'AFP.

Le PPTE est le premier pas sur la voie du redressement économique, a déclaré le président guinéen Alpha Condé, cité dans le communiqué. Il nous donne une chance historique à saisir: celle de prendre un nouveau départ. Nous allons redoubler d'efforts, sans qu'il y ait de laissés-pour-compte, a-t-il ajouté.

Je suis tout comblé de joie, de fierté et de sentiment d'un devoir accompli, a de son côté affirmé le ministre de l'Economie et des Finances, Kerfala Yansané, dans un entretien téléphonique avec l'AFP à Conakry.

Il y a un grand pas de franchi, mais ce n'est pas fini. Il ne faut surtout pas croire que les dollars vont pleuvoir en Guinée comme certains ont tendance à le croire. C'est là qu'il faut se serrer la ceinture pour se maintenir et ne pas décevoir tous ceux qui se sont sacrifiés pour qu'on en arrive là, a poursuivi M. Yansané.

Grâce à l'allègement de la dette, nous allons investir dans les secteurs prioritaires de développement, notamment dans les infrastructures et services sociaux de base, la santé, l'éducation, l'eau et l'électricité, les routes, l'agriculture, etc., a-t-il assuré.

Dans le communiqué de la présidence, M. Yansané a annoncé l'augmentation de 10% des salaires des fonctionnaires (dès le 1er octobre), la livraison de 50 bus supplémentaires pour les transports publics à Conakry, la capitale.

Le gouvernement envisage d'investir environ 150 millions de dollars par an (près de 116 millions d'euros) dans son programme de réduction de la pauvreté, d'après le communiqué.

Depuis l'arrivée au pouvoir d'Alpha Condé, élu fin 2010, la Guinée a réussi à réduire son déficit public de 13% à 2% et l'inflation qui était de 25% avant 2010 a été jugulée et atteint aujourd'hui 16%, selon la même source.

La discipline budgétaire et les réformes réalisées ont mis un terme aux 52 ans de stagnation et d'immobilisme qui ont marqué les régimes autoritaires et dictatoriaux depuis 1958, année de l'indépendance de la Guinée, déclare encore la présidence guinéenne.

Premier pays exportateur mondial de bauxite, la Guinée possède des gisements de minerai de fer très convoités, mais aussi de l'or, des diamants et du pétrole. Cependant, selon les Nations unies, plus de 50% de sa population vit encore sous le seuil de pauvreté.


(©) 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE