Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 15:58

 

 

carte_centrafrique_432.gif

 

 

 

 

Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix

 

 

Communiqué

 

RELATIF A LA PRISE DE BIRAO PAR LES MARCHEUR-COMBATANTS DE LA CPJP

 

                Le mercredi 24 Novembre 2010, la CPJP (Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix) a pris le contrôle de la ville de Birao après de brefs combats à l’issue desquels nous avions relevé le bilan suivant :

                Côté GARDE PRESIDENTILLE :

 

-          11(onze) prisonniers, dont le Commandant de Birao et son Lieutenant;

-          Une dizaine de soldats de la garde présidentielle (dénombrés par nous) tombés au combat;

 

                Côté CPJP :

 

-          1 marcheur de la CPJP tombé au combat ;

-          2 blessés.

 

Après la mise en déroute des éléments (GP) fidèles aux Président François BOZIZE, nous avons récupéré  neuf (9) véhicules, soit :

 

-          1 Véhicule équipé d’un canon de 14-5;

-          2 Véhicules avec armes légères;

-          2 Véhicules de transport d'armes lourdes;

-          4 Véhicules de transport de troupes.

 

Face à cette défaite cuisante des éléments du Général François BOZIZE, le porte parole du gouvernement, le Ministre Fidèle GOUANDJIKA, a dénoncé maladroitement une coalition entre la CPJP et des « rebelles tchadiens » (ce qui a été immédiatement démenti par les concernés) et a annoncé qu’une riposte de grande envergure est en préparation.

 

Nous rappelons que notre marche a pour objectif de restaurer la dignité humaine et la démocratie et que nous mettrons tout en œuvre pour mettre un terme définitif à la dérive mafieuse et la barbarie du pouvoir illégitime du sanguinaire François BOZIZE.

 

Nous disons aux Centrafricaines et Centrafricains et à tous les marcheurs qui nous ont déjà rejoints que « C’est pour vous que nous avons pris les armes ! » « C’est avec vous que nous vaincrons ! » « C’est ensemble que nous bâtirons un pays libre et prospère ! »

 

 

Fait le 25 novembre 2010,

Pour la CPJP,

 

 

Le Coordinateur de la marche et porte parole

Dr Bévarrah LALA

 

 

 

 

NDLR : Une chose est sûre, les préfectures de la Ouaka, la Haute-Kotto et la Vakaga sont truffées de mouvements de rébellions qui cherchent à en découdre d'une manière ou d'une autre avec le régime de Bozizé. Selon des informations dignes de foi émanant de sources proches des responsables du Conseil National de la Résistance qui regroupe au moins quatre de ces mouvements armés, ce sont les conditions météorologiques qui retardent leur avancée vers la capitale Bangui mais dès que les pluies cesseront, des opérations de grande envergure seraient lancées pour en finir avec Bozizé dit-on. S'agissant à proprement parler de la dernière attaque de Birao, l'état-major du CNR déclare n'y être pour rien et en rejette la responsabilité sur une des fractions de la CPJP et donne rendez-vous pour faire parler de lui très bientôt.  

 

 

 

 

Centrafrique : environ 10 militaires tués, 11 capturés à Birao

LIBREVILLE - AFP / 25 novembre 2010 17h00 - La rébellion centrafricaine de la CPJP, qui contrôle depuis mercredi la ville de Birao (nord-est de la Centrafrique), a annoncé jeudi y avoir tué une dizaine de militaires et fait prisonniers onze autres, alors que l'armée centrafricaine fait état de 4 morts.

Mercredi, "la CPJP (Convention des patriotes pour la justice et la paix) a pris le contrôle de la ville de Birao après (un) bref combat à l'issue duquel" ont été dénombrés "une dizaine" de membres de la garde présidentielle (GP, unité d'élite de l'armée)" tombés au combat, affirme la rébellion dans un communiqué transmis à l'AFP à Libreville.

Le texte, signé par son porte-parole Dr Bévarrah Lala, mentionne un mort et deux blessés dans ses rangs.

Selon la même source, la CPJP détient "onze prisonniers" membres de la GP, "dont le commandant de Birao et son lieutenant" et a récupéré "neuf véhicules" de l'armée.

Jeudi matin, un responsable au Haut commandement de l'armée centrafricaine avait indiqué à l'AFP à Bangui que quatre militaires avaient été tués et un nombre indéterminé capturés par la CPJP qui, depuis l'attaque, contrôlait Birao, chef-lieu de la Vakaga et la plus importante ville du nord-est du pays.

"Actuellement, le gros de la troupe s'est replié sur Sam Ouandja, Ndélé et Bria", autres grandes villes de la région, "mais des renforts sont acheminés pour la riposte qui ne saurait tarder", avait affirmé le responsable militaire.

Le porte-parole du gouvernement, Fidèle Ngouandjika, avait aussi confirmé l'occupation de la ville, en indiquant que la CPJP a été appuyée dans l'assaut "par des rebelles tchadiens chassés du Darfour", région de l'ouest du Soudan en proie à la guerre où de nombreux mouvements rebelles tchadiens disposaient jusqu'à récemment de bases arrière.

La CPJP, basée à Ndélé (nord-est), a récemment occupé d'autres villes du pays (Yalinga, Ippy, est), après avoir tenté, en juillet, une attaque contre Birao qui avait été repoussée par l'armée avec l'appui d'ex-rébellions basées dans la ville et de groupes d'autodéfense.

Elle n'a pas signé d'accord de paix avec Bangui, contrairement à d'autres mouvements rebelles de Centrafrique, pays engagé dans un processus de pacification depuis 2008.

(©)

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation