Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 23:11

 

 

 

 

12022011malonga

 

 

 

Jeudi, 04 Août 2011 14:08

La Cour constitutionnelle a rendu public le 3 juillet 2011, son délibéré dans l’affaire qui a opposé Nicolas Tiangaye et François Bozizé, au sujet du cumul de fonctions de ce dernier qui selon le requérant est à la fois Président de la République et député du quatrième arrondissement. La cour a tranché en faveur de François Bozizé. Ce dernier avait déjà laissé, selon le délibéré, son suppléant Elie Doté, occuper le poste de Député dans le 4e arrondissement, en lieu et à sa place.

Selon Elie Wefio, secrétaire général du parti KNK, « la Cour a tranché dans le respect de la loi ». Mais la  conclusion de la Cour Constitutionnelle n’a pas satisfait Maître Zarambeau Assingabi, avocat de Me Nicolas Tiangaye qui voulait « que la démocratie puisse triompher dans une telle affaire ».

Maître Nicolas Tiangaye avait exposé dans sa requête déposée devant la cour le 11 juillet que selon l’article 23 de la Constitution, « La fonction de Président de République est incompatible avec l’exercice de toute autre fonction politique, de tout autre mandat électif, de toute activité lucrative, sous peine de destitution ».

Seulement, lors d’une conférence de presse tenue le 20 juillet, le Secrétaire général du parti KNK de François Bozizé, Elie Ouefio, avait affirmé que « le légaliste et démocrate François Bozizé, à travers son parti a d’ailleurs saisi en date du 5 mai dernier, la Cour Constitutionnelle sur cette question de suppléance. Et, ladite Cour en a fait diligence 5 jours plus tard, aux fins de prendre des dispositions utiles à l’intégration de leurs suppléants respectifs : Elie Doté et Antoine Selekon »,

François Bozizé a été élu député du 4e arrondissement de Bangui dès le 1er tour des législatives du 23 janvier dernier. Il a été secondé de l’opposant Nicolas Tiangaye qui continue toujours de crier à la fraude malgré le verdict de la Cour Constitutionnelle.

 

NDLR : Cette décision n'a surpris personne. Tout le monde n'est pas dupe. La vérité est connue. On savait que le KNK avait mobilisé plusieurs bus de SONATU achetés avec le prêt indien de BOZIZE et BIZOT pour transporter des jeunes désoeuvrés jusque dans la salle de l'audience. La Cour constitutionnelle de Centrafrique est  connue comme étant aux ordres et ses membres sont les fonctionnaires les plus corrompus du pays. Grâce à Centrafrique-Presse, les Centrafricains savent que BOZIZE a cadeauté Marcel MALONGA le président de cette Cour constitutionnelle d'une enveloppe de 500 millions de F CFA que ce dernier est venu tenter vainement de déposer sur son compte bancaire en France. Après un long séjour en France il vient à peine de regagner le pays. Plusieurs membres de la Cour constitutionnelle ont également été remerciés par BOZIZE pour services rendus lors des élections. Certains d'entre devraient même déjà aller à la retraite mais le pouvoir préfère les laisser encore en fonction pour qu'ils continuent de nuire. Ils ont reçu de belles enveloppes à telleenseigne que certins d'entre eux achètent et construisent actuellement des villas à Bangui. C'est de notoriété publique.    

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique